sommersby - stock.adobe.com

Avec son cloud Public Econocloud, Econocom avance ses pions dans le multi-cloud

L'offre de cloud public Econocloud, basée sur une infrastructure Nutanix, vient s'intégrer dans la stratégie multicloud de l'intégrateur. Elle est appuyée par une plate-forme de gestion cloud qui permet aux entreprises de piloter l'ensemble de leurs ressources "multi-cloud" depuis une console unique.

Econocom a récemment dévoilé son offre cloud Econocloud, un service de cloud managé porté par sa division ASPSERVEUR et basé sur la plate-forme hyperconvergée de Nutanix. 

Comme l’explique Sébastien Enderlé, le président d’ASPSERVEUR, la firme travaille sur la mise en œuvre d’Econocloud depuis 3 ans. « L’idée originelle était de bâtir une offre de cloud de confiance français qui puisse apporter une différentiation forte par apport aux solutions des GAFA. La réponse n’est pas un n-ième cloud public, mais une offre capable de répondre à la demande de multi-cloud des entreprises (85 % des sociétés de plus de 1000 employés ont des projets multi-cloud) ».

En France, l’infrastructure d’Econocloud est hébergée dans le datacenter sécurisé d’ASPSERVEUR de la Ciotat, à l’Est de Marseille et dans le datacenter d’Interxion à Marseille (en réplication synchrone), mais des infrastructures sont aussi déployées dans plusieurs autres pays européens, dans des datacenters redondants en Espagne (à Barcelone), au Luxembourg et en Belgique (à Zaventem). Des POP pour l’accès à Econocloud sont également opérationnels sur les datacenters d’Equinix à Paris et d’Interxion à Marseille.

Une offre de cloud public souveraine basée sur une infrastructure Nutanix

L’infrastructure d’Econocom s’appuie pour l’instant sur des serveurs hyperconvergés de Nutanix et sur l’hyperviseur vSphere de VMware. Mais des travaux sont en cours pour supporter l’hyperviseur AHV de Nutanix.

Sébastien Enderlé, Président d'ASPSERVEUR

Contrairement à l’offre de cloud dédiée VMware d’OVH, Econocloud est une offre de cloud publique mutualisée. Mais chaque client évolue dans son propre VPC et maîtrise ses propres règles d’isolation réseau (avec contrôle des politiques de Firewall et de VLAN). Selon Sébastien Enderlé, il est possible aux clients des offres de cloud privé d’Econocom d’hybrider leurs infrastructures avec l’offre publique de la SSII.

Par rapport aux géants du marché comme Amazon AWS, Microsoft ou Google, Econocom met l’accent sur les fonctions multicloud de son offre. « Avec notre portail de gestion multi-cloud, un client peut gérer depuis une console unique l’ensemble de ses ressources Econocloud, mais aussi ses ressources AWS ou ses environnements VMware on-premises » explique Sébastien Enderlé.

À l’heure actuelle, la plateforme permet la gestion centralisée des technologies cloud « on-premise » de VMware, Microsoft (Hyper-V), Nutanix et d’OpenStack ainsi que des infrastructures de conteneurs orchestrées par Kubernetes. Elle offre aussi des connecteurs pour les technologies de F5, Fortinet ou Rubrik. Elle permet enfin de gérer des ressources sur les clouds publics d’Amazon AWS, Microsoft Azure et Google. Cerise sur le gâteau, l’utilisation de cette « cloud management platform » est gratuite.

Des fonctions avancées de résilience et une tarification simple

En matière de résilience, l’offre Econocloud s’appuie sur les fonctions de metrocluster de Nutanix (réplication synchrone entre datacenters locaux). Les fonctions de reprise après désastre sont quant à elles motorisées par les solutions de Rubrik. L’objectif est de permettre à chaque client de définir ses politiques de backup et de protection et de les appliquer à ses VM.

Côté tarifaire, Sébastien Enderlé explique que l’opérateur a choisi de privilégier la simplicité. L’offre Econocloud est facturée en fonction de la RAM, du nombre de vCPU et du stockage consommé. La bande passante entrante et sortante fait partie du package. En option, les clients vont prochainement pouvoir ajouter une couche de services managés délivrée par les équipes d’infogérance d’Econocom.

Le choix de Nutanix a été motivé par la résilience du socle d’infrastructure de l’éditeur explique Sébastien Enderlé. La SSII avoue aussi être intéressée par la roadmap multicloud et par les nouvelles fonctionnalités annoncées de l’offre Nutanix comme le support de fonctions NAS et objet avancées ou comme les fonctions de microsegmentation. « Il y a aujourd’hui une forte proximité entre nos experts et ceux de Nutanix pour voir comment on va pouvoir utiliser d’autres briques et les intégrer à notre portail ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close