Microsoft

Dernière ligne droite pour le support étendu de Windows 7

Il reste moins d’un an pour migrer vers un système d’exploitation client plus récent. A moins d’accepter de passer à la caisse pour obtenir un contrat de support spécifique.

Difficile de prétendre la surprise. Il y a quatre ans, Windows 7 s’engageait sur la voie de la retraite : il quittait sa phase de support standard, dite Mainstream par Microsoft, pour entrer dans celle de support étendu. Voilà donc que, depuis la mi-janvier 2015, l’éditeur n’apporte plus d’améliorations fonctionnelles à Windows 7 et se contente d’assurer la fourniture de correctifs de sécurité et de stabilité.

Dans un an, le support de ce système d’exploitation client s’achèvera définitivement, sauf pour les entreprises décidant de souscrire des contrats de support spécifique – comme l’ont fait par le passé de nombreuses banques afin de bénéficier de correctifs de sécurité pour leurs distributeurs bancaires sous Windows XP. Et l’on ne manque pas de trouver encore des systèmes fonctionnant sous ce plus que vétuste OS. Malgré la fin de son support étendu dans un an, il y a fort à parier que Windows 7 continuera encore longtemps d’animer des machines.

Et pourtant, il est difficile d'affirmer que Microsoft n’aura pas multiplié les initiatives pour encourager les entreprises à migrer.

Selon l’éditeur, à l’automne dernier, plus de la moitié des entreprises étaient déjà passées à Windows 10. Ce dernier est d’ailleurs passé pour la première fois devant Windows 7 en termes de parc installé connecté à Internet, au mois de décembre dernier.  

Certes, Microsoft proposera son contrat de support spécifique, Extended Security Updates, pour Windows 7 jusqu’en janvier 2023, à un tarif non public, établi au poste couvert, et censé augmenter chaque année. Mais ces mises à jour seront accessibles gratuitement aux clients de sa nouvelle offre de poste de travail en mode service (DaaS), Windows Virtual Desktop, annoncée fin septembre.

Un peu plus tôt l’an dernier, Microsoft avait déjà tendu la main aux entreprises rétives à l’idée d’abandonner Windows 7, en leur promettant un support Office 365 ProPlus sur les postes de travail dotés de ce système d’exploitation, avec mises à jour de sécurité étendues. La condition ? Disposer de la Software Assurance sur des souscriptions Windows 10 entreprise ou éducation.

Et puis il faut aussi compter avec les offres du programme Microsoft Managed Desktop, lancées en partenariat avec Dell, HP, DXC, HCL, Computacenter et Accenture/Avanade, en septembre dernier. Un programme qui permet de disposer de postes de travail Windows 10 à l’abonnement avec Microsoft 365 Enterprise. Et qui vise notamment à répondre aux difficultés rencontrées par ses clients pour « suivre le rythme des changements technologiques ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close