Synergy 2019 : Citrix mise sur les micro-apps pour améliorer la productivité des utilisateurs

L’éditeur met en avant le rachat de Sapho, annoncé à l’automne dernier, dont la plateforme de création de workflows est désormais intégrée à Workspace. De quoi aider les utilisateurs à aller à l’essentiel.

Le message de David Henshall, patron de Citrix, en ouverture de l’édition 2019 de Synergy, la grand messe annuelle de l’éditeur, qui se déroule actuellement à Atlanta, est simple : les outils fournis aux utilisateurs proposent trop de choses, noyant l’essentiel, qui suffit à la très grande majorité, dans un océan de complexité ne servant en définitive qu’à quelques « power users » isolés et marginaux. Las, cette complexité nuit à l’implication des collaborateurs et, en définitive, à leur productivité.

Dans cette perspective, apporter aux utilisateurs toutes leurs applications au sein d’un espace central comme Citrix Workspace peut donc apparaître presque contre-productif… tant qu’une surcouche n’y est pas ajoutée pour masquer toutes ces applications et permettre aux employés de se concentrer sur leurs tâches métier.

Et ça tombe bien, Citrix a justement ce qu’il faut pour cela dans son escarcelle : la plateforme de construction de micro-applications de Sapho, rachetée à l’automne dernier. Celle-ci doit permettre aux utilisateurs de naviguer efficacement à travers leurs tâches les plus courantes, sur la base de processus standardisés.
Sapho s’est initialement concentrée sur les applications mobiles et SaaS, ou plus généralement reposant sur une architecture client/serveur, avant de s’orienter sur les intrégrations avec Windows 10. Citrix promet d’ailleurs le « support des applications locales », mais sans s’étendre sur le sujet. Citrix ajoutera à cela un environnement de construction de micro-applications avec une interface low/no-code, ainsi qu’un assistant intelligent supportant le langage naturel. Des actions seront suggérées en fonction des tâches, grâce à des algorithmes d’apprentissage automatique entraînés à apprendre des habitudes des utilisateurs.

Avec ce qu’il appelle aujourd’hui Workspace Intelligence, Citrix cherche à répondre à Workspace One Mobile Flaws de VMware, qui permet aux utilisateurs de gérer les tâches de workflows courants via l’application de la messagerie Boxer. Une approche que certains ne manqueront pas de comparer à Raccourcis sous iOS.

Mais la réponse de Citrix va arriver tardivement. De fait, les fonctionnalités dites Workspace Intelligence avec le service de micro-applications ne seront pleinement disponibles que « plus tard cette année » - comprendre, à l'automne, avant la fin de l'exercice fiscal. Mais ces fonctionnalités seront disponibles pour un très large éventail de terminaux, qu’il s’agisse de postes de travail traditionnels ou de simples navigateurs Web.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close