Fotolia

MicroStrategy : « Nous travaillons aussi avec Google Cloud »

Depuis 2018, l'éditeur propose de déployer de manière automatisée une version optimisée de sa plateforme BI sur Azure. L'option existait déjà pour AWS et sur son infrastructure propre. Elle pourrait bien s'étendre à Google Cloud dans un avenir proche.

Lors de son passage à Paris pour l'évènement clients « Symposium » de MicroStrategy, Hugh Owen (son SVP Product Marketing) a accordé un entretien au MagIT dans lequel il a abordé le virage majeur qu'est en train de vivre l'éditeur.

Dans la première partie, il est revenu sur la volonté de MicroStrategy d'être « la Suisse de la BI ». Dans la deuxième, il expliquait comment cette stratégie se traduisait concrètement dans la nouvelle version 2019. Dans la troisième partie, il explicitait la nouveauté star de cette version : HyperIntelligence (« la BI à la Iron Man »).

Dans cette quatrième et dernière partie, il fait le point sur les nouvelles options automatisées de déploiements cloud sur AWS et sur Azure, qui s'ajoutent aux possibilités existantes, et sur l'ouverture très probable à Google Cloud.

LeMagIT : Pouvons-nous revenir sur les différents modes de déploiement de MicroStrategy qui sont à présent disponibles dans le cloud ? Il y en a tellement que cela peut être un peu difficile de s'y retrouver.

Hugh Owen : Bien sûr. Aujourd'hui, nous proposons deux versions différentes de notre plateforme.

Tout d'abord, il y a le MicroStrategy « classique » : vous le téléchargez, et vous l'hébergez où vous voulez. Cela peut être sur un PC, sur une station de travail placée sous un bureau, sur un serveur, ou sur votre cloud privé. Du moment qu'il y a un Windows ou un Linux, vous pouvez l'installer n'importe où.

Vous pouvez aussi déployer cette version sur AWS, Azure ou Google. Bref, vous la mettez où vous voulez.

A côté de cela, depuis 2011, nous avons lancé MicroStrategy Cloud. Ce sont des versions que nous avons conçues spécialement pour AWS et plus récemment pour Azure. Vous pouvez y accéder au travers de notre console de provisionning.

Il suffit d'aller sur provision.customer.cloud.microstrategy.com ; vous choisissez votre région de déploiement, le nombre de VCPs [NDR : Virtual Private Cloud] que vous voulez et si c'est pour un usage d'équipe, ou pour un département ou pour une entreprise entière.

Après, nous prenons la main et nous lançons l'installation sur votre compte AWS ou Azure - ou nous le déployons sur notre propre infrastructure, dans nos centres de données. Et c'est nous qui vous facturons le tout.

Cette version est différente de la première parce que, sur AWS par exemple, nous exploitons quelque chose comme 44 services [intégrées du cloud d'Amazon].

Il y a tout un ensemble de choses en plus que l'on peut faire en terme d'évolutivité horizontale et verticale (la scalabilité) que l'on ne pourrait pas faire avec la version « sur site ».

Via cette nouvelle option [que nous manageons], nous pouvons déployer un environnement pour une entreprise en 30 à 40 minutes. On configure des choses comme Kafka dans le backend ou comme les web services pour les applications mobiles et en ligne. Résultat, c'est une version beaucoup plus rationnalisée d'un point de vue coût, plus évolutive et flexible, et plus robuste.

LeMagIT : Et qu'en est-il de Google Cloud ?

Hugh Owen : Sur Google Cloud, il faut encore utiliser la première version [NDR : et donc la déployer soi-même sur l'infrastructure virtualisée de Google]. Quant au déploiement automatisé sur Azure, il est disponible depuis moins d'un an.

LeMagIT : Azure est d'ailleurs une des annonces majeures de ces derniers mois pour MicroStrategy. Était-ce une demande de certains de vos clients... comme ceux de la grande distribution qui se détournent d'AWS depuis qu'Amazon a racheté Whole Foods ?

Hugh Owen : Oui, c'est une annonce clef. Et oui, nos clients nous l'ont effectivement demandé, en grande partie à cause de certaines régions où il n'y avait pas de support de la part d'AWS. Mais oui, évidemment, aussi parce que certains de nos clients dans la distribution veulent mettre leur IT chez Microsoft et plus chez Amazon.  

LeMagIT : Si je comprends bien, il est possible de déployer MicroStrategy sur le IaaS de Google, dans une VM. Prévoyez-vous de travailler avec Google pour exploiter les services de son PaaS comme vous le faites avec AWS et Azure ? De plus en plus d'entreprises travaillent avec Google et le voient comme un cloud B2B crédible.

Hugh Owen : Oui, nous travaillons avec Google. Nous avons une bonne relation avec eux. Notre application mobile tourne sur Android depuis de nombreuses années déjà. Si on regarde vers l'avenir, Google Cloud ressemble de plus en plus à AWS et Azure [en termes de maturité et de nombre de services]. Comme je vous l'ai dit, nous voulons être la Suisse de la BI. Donc il est raisonnable de penser que nous supporterons Google Cloud également si nos clients nous le demandent.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close