Microsoft met l’accent sur la croissance et les compétences

Outre quelques annonces institutionnelles, Microsoft France a présenté sa feuille de route de rentrée « post Covid ». Au menu, accompagner les PME dans leur transformation numérique, et acculturer et former le plus grand nombre au digital.

« Lors de la crise sanitaire, nous avons vu la puissance du digital qui a permis de travailler, de produire, de vendre, d’interagir… Mais qui a aussi créé des inégalités, du chômage, des faillites, etc. Cela nous a amenés à réfléchir à comment amener ces outils au plus grand nombre et soutenir l’écosystème ». C’est avec ce constat que Carlo Purassanta, président de Microsoft France, a entamé la traditionnelle conférence de rentrée de la société.

Suite de l'article ci-dessous

Après le départ de plusieurs dirigeants, dont celui de sa directrice générale, Laurence Lafont, partie rejoindre le cloud européen de Google, Microsoft France a restructuré son équipe de direction. Avec six nouveaux venus, de nouvelles responsabilités pour les « anciens » et une parité hommes/femmes, la nouvelle équipe s’est donné pour mission de contribuer à la relance économique aux côtés de l’écosystème numérique.

Accélérer la digitalisation des PME

Pour Microsoft, cette relance passe par l’accélération de la transformation numérique des organisations en général et des PME en particulier. Reprenant les propos tenus fin avril par le patron de Microsoft, Satya Nadella, Carlo Purassanta a souligné que la crise sanitaire avait permis « deux ans de transformation numérique en deux mois. Et ce qui est positif est que cette transformation des processus va continuer ». Pour qu’il y ait relance, il faut de la croissance et pour qu’il y ait de la croissance, il faut de l’innovation.

Microsoft veut concentrer ses efforts sur les PME, « car elles ont plus de travail à faire que les grands groupes pour exploiter les technologies et se transformer », poursuit Carlo Purassanta. Concrètement, la société lance avec d’autres partenaires comme Prestashop, Simplon, Qwant, ou LinkledIn (qui appartient à Microsoft), une plateforme dédiée et baptisée maPMEnumérique. Cette plateforme propose des formations, des ateliers de bonnes pratiques, des témoignages d’experts… Autant de moyens d’évangéliser les PME, de les inciter à accélérer leur transformation en partageant les expériences.

Démultiplier les compétences

Un autre sujet cher à Microsoft France et auquel il consacre ses efforts depuis déjà quelque temps : les compétences dans le domaine du numérique. « Il y a encore beaucoup à faire pour que tout le monde soit à l’aise avec le digital et il y a un manque de compétences partout dans le monde », a souligné Carlo Purassanta. Pour contribuer à réduire ce déficit de connaissances, depuis fin juin 2020 et jusqu’à fin mars 2021, Microsoft met gratuitement à disposition de tous pas moins de 5 000 heures de contenus de formation en partenariat avec deux de ses entités, GitHub et LinkedIn.

Louise Joly, la directrice des Écoles IA Microsoft by Simplon, a présenté les résultats de ce projet lancé en 2018 pour former à l’intelligence artificielle des personnes « éloignées de l’emploi » et ayant une appétence pour l’informatique. Pas moins de 400 personnes, dont un quart ont le niveau bac ou infrabac, en 17 promotions ont bénéficié de ce programme mené avec 90 entreprises partenaires. Et 92 % d’entre elles sont aujourd’hui en poste en CDI. « Notre ambition est d’avoir formé 1 000 personnes en 2022 et de faire passer la proportion de femmes à au moins 40 % contre 33 % aujourd’hui », détaille Louise Joly.

Fort de ces résultats, Microsoft renouvelle ce modèle dans le domaine du cloud et lance deux Écoles Cloud Microsoft by Simplon. Implantées à Aulnay-sous-Bois (93) et à Castelnau-le-Lez (34), ces écoles vont « aller chercher les profils sans prérequis, ceux qui s’interdisent l’informatique », précise Louise Joly, pour les former aux métiers de développeur cloud ou d’administrateur cloud avec option FinOps. Au terme de 6 mois intensifs de formation et 12 mois de professionnalisation en entreprise, les personnes formées auront un diplôme (titre RNCP) et une certification Azure. De quoi s’assurer un emploi et se dessiner un avenir.

Pour approfondir sur Editeurs

Close