Talkspirit : nouveau concurrent « souverain » de Microsoft 365 et Google Workspace

Après l’édition de documents, le spécialiste français du réseau social d’entreprise Talkspirit a ajouté une brique de stockage (à la Box) à sa plateforme. Il passe de fait au statut de concurrent des grandes suites collaboratives. Ce qu’il revendique ouvertement.

Les acteurs français décident de plus en plus d’aller concurrencer les GAFAM sur le terrain des outils collaboratifs en mode SaaS. C’est dans ce contexte que Talkspirit, le spécialiste du Réseau Social d’Entreprise (RSE), a lancé en novembre son propre « Drive » – un espace de stockage de documents qui se positionne face à OneDrive (Microsoft), Google Drive, Dropbox ou Box sur le marché des EFSS (Enteprise Files Sync & Share).

Suite de l'article ci-dessous

En plus du stockage de fichiers, le Drive de Talkspirit permet la création de documents (texte, tableur, présentation) et la co-édition en ligne. Cette fonctionnalité bureautique s’inscrit dans le prolongement direct d’OfficeNow, sa suite bureautique collaborative lancée cet été. OfficeNow s’appuyait sur le code open source d’OnlyOffice, que l’on retrouve de plus en plus chez les acteurs qui veulent lancer des alternatives à Office 365 et G Suite. Le Drive lui est un développement propriétaire maison.

Désormais concurrent déclaré de Microsoft 365 et Google Workspace

« Avec ce Drive, Talkspirit renforce sa dimension collaborative et affirme résolument son ambition de se positionner comme alternative crédible à Microsoft 365 et à Google Workspace (ex-G Suite), pour les PME et les ETI françaises », lance Philippe Pinault, co-fondateur et PDG de Talkspirit.

Dans un échange avec LeMagIT, le responsable souligne que Talkspirit « s’aligne sur ce que fait Google Drive » : gestion des droits d’accès, ouverture possible vers l’extérieur, plusieurs types d’aperçus des fichiers, organisation par dossiers, moteur de recherche, etc.

L’outil, qui est également une alternative à Dropbox et à Box, est « 100% Made in France » (sic). Les données sont hébergées en Europe, sur les serveurs d’OVHcloud.

UI de Talkspirit Drive
Interface utilisateurs du nouveau Drive de Talkspirit

Une brique « Drive » qui complète la plate-forme

Autre différence avec les deux services américains, Talkspirit Drive n’est pas disponible en tant qu’offre indépendante. Il se présente exactement comme les « Drives » de Microsoft et de Google, c’est-à-dire dans une offre collaborative complète.

« Notre Drive est un nouveau module de la plate-forme et non une offre supplémentaire », précise Philippe Pinault au MagIT. « Les clients peuvent choisir de souscrire à la plate-forme pour l’utiliser, mais il n’est pas dissociable. Il est intégré dans les offres existantes, sans surcoût ». Ceci étant, « si quelqu’un décidait de souscrire à l’offre uniquement dans l’idée d’utiliser le Drive (en marge des autres fonctionnalités), c’est possible ».

Pour mémoire, Talkspirit est disponible en deux « plans » : le Standard à 4 € HT par mois et le Premium à 7 € HT par mois. Le plan Standard ouvre 1 To de stockage, contre 10 To pour le Premium. Autre différence majeure : seul le Premium permet la co-édition de documents.

Une attente des clients

Cette nouvelle brique viendrait d’une demande la part des clients de Talkspirit, dixit son PDG. La plate-forme disposait auparavant d’une fonctionnalité baptisée « Fichiers ». Mais « il fallait faciliter l’ergonomie de ce module. C’est pourquoi nous avons créé le Drive » justifie Philippe Pinault.

Talkspirit – et son espace de stockage partagé – vise les organisations de 20 à 5 000 postes.

Cette année, Jamespot et Ikoula ont eux aussi lancé des concurrents déclarés à Office/Microsoft 365 pour les PME en évoquant une demande forte de ce segment de marché. Quant aux grands groupes, le CIGREF ne cache pas son intérêt pour des alternatives aux suites des géants de l’IT.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Close