creative soul - Fotolia

HCM : Oracle met de l’IA dans son analyse des compétences

L’évolution rapide de l’économie oblige les entreprises à mieux connaître les compétences dont elles disposent. Oracle espère que son nouvel outil HCM, infusé à l’Intelligence Artificielle, répondra à ce défi.

Oracle vient d’annoncer un nouvel outil de gestion des talents baptisé « Dynamic Skills for Fusion Cloud HCM ». Cet outil – comme le nom « compétences dynamiques » l’indique – catalogue les compétences des employés d’une entreprise, en fait un suivi dans le temps, et détermine l’écart entre ce vivier et les besoins de l’organisation.

Suite de l'article ci-dessous

Il se compose concrètement de trois briques :

Skill Nexus est une base de données, actualisée en permanence, des compétences des salariés d’une entreprise.

La base récolte également des données publiques sur les compétences, les qualifications et les emplois à travers le monde, puis les associe aux informations de l’organisation. Elle utilise ensuite l’IA pour croiser les compétences et les postes (tel poste nécessite telle et telle compétence).

Skills Nexus s’actualise avec l’évolution des compétences des salariés (par exemple lorsqu’un profil d’un salarié est enrichi, ou à l’issue d’une évaluation de performances), ou encore lorsque de nouvelles compétences sont acquises par recrutement.

Deuxième brique, Skills Advisor aide à trouver des collaborateurs en fonction de leurs compétences. L’outil fonctionne avec Oracle Recruiting – pour mettre en relation des candidats et des postes et pour extraire les compétences des candidatures envoyées – et avec Oracle Learning (LMS) – qui recommande des postes en fonction des objectifs de carrière individuels de chaque salarié.

Enfin, Skills Center est un portail personnalisé qui permet aux salariés d’actualiser leurs profils, de trouver de nouveaux postes et d’accéder à des outils de formation.

Il utilise les données de Skills Nexus et de Skills Advisor pour fournir des recommandations exploitables concrètement (suivre une formation, rencontrer un parrain ou acquérir de nouvelles expériences en menant des projets à court terme).

Une évolution logique dans la gestion de talents

Les entreprises ont besoin de créer une taxonomie des compétences, des titres de poste et d’établir des corrélations entre les deux, avance Oracle. Mais Dynamic Skills veut aller un pas plus loin dans la gestion de talents en actualisant les informations RH et en automatisant les recommandations.

Pour Lisa Rowan, analyste d’IDC, l’attention de plus en plus soutenue portée à cette problématique est « liée au fait que le rythme de l’innovation modifie rapidement et constamment l’ensemble des compétences requises ».

D’autres éditeurs de HCM se sont eux aussi attaqués au sujet des compétences. Lisa Rowan estime en tout cas que l’outil d’Oracle « est complet, dans la mesure où il propose la gestion des données, les outils pour les acquérir à partir de sources externes [N.D.R. : comme LinkedIn] et internes, et des fonctionnalités pour que les employés puissent évaluer eux-mêmes leurs compétences et voir si leur profil correspond à un futur emploi ».

Pour Trevor White, analyste chez Nucleus Research, l’outil Oracle Dynamic Skills marque une progression par rapport aux listes figées de compétences internes. « C’est une suite logique », dit-il. « Il ne s’agit plus tant de pourvoir des postes que de combler des lacunes en matière de compétences au sein de l’organisation ».

Pour approfondir sur Applications métiers

Close