bakhtiarzein - Fotolia

Box renforce ses fonctionnalités collaboratives

Avec la disponibilité générale de sa e-signature et de nouvelles intégrations à Teams, Zoom et Slack, Box multiplie les fonctionnalités pour passer d’un « système d’enregistrements » à un « système d’engagement ».

Box a dévoilé pêle-mêle cette semaine de nouvelles intégrations avec Microsoft Office, Slack et Zoom. Le but est d’accroître les fonctionnalités collaboratives et de garder le plus possible les utilisateurs dans Box.

Slack, Zoom et Microsoft

L’intégration avec Slack, prévue pour la fin de l’année, permettra d’uploader des fichiers vers Box directement depuis l’interface de Slack, tout en respectant les protocoles de sécurité et les règles de conformité définies dans Box.

En ce qui concerne Zoom, une application Box pour Zoom a été lancée en septembre sur la toute nouvelle marketplace de l’éditeur de visio. Cette « app » réduit le nombre de clics nécessaires pour présenter des fichiers Box lors de réunions Zoom. Elle permet également de parcourir, de prévisualiser et de partager des fichiers Box directement depuis Zoom, que la réunion soit active ou non.

Pour les entreprises qui utilisent à la fois Box et Office 365, de nouvelles intégrations permettent de travailler à plusieurs dans les applications de Microsoft (Word online, Excel online, etc.) sur des fichiers stockés dans Box.

Image d'un document dans Box édité à plusieurs dans Office 365
Un document Word dans Box édité à plusieurs dans Office 365

Pour les entreprises qui utilisent à la fois Teams comme outil de UCaaS et Box comme ECM – elles sont des centaines de milliers selon Box – l’intégration à Teams permet à Box d’être le réceptacle privilégié de tous les contenus.

Concernant le module de sécurité Box Shield, Box a publié de nouvelles fonctionnalités, dont la détection des ransomwares qui met automatiquement les fichiers suspects en quarantaine, avant qu’ils ne puissent mettre le réseau d’un utilisateur Box hors service.

Box ouvre sa signature électronique à tous ses clients

De nombreux éditeurs proposent des applications pour transformer les smartphones en scanners de documents avec reconnaissance de caractères (OCR). Box rejoint cette grande famille en ajoutant cette fonction à son application mobile.

Le spécialiste de la gestion et du partage de contenu a également confirmé que Box Sign, sa signature numérique issue du rachat de SignRequest pour 55 millions de dollars, était désormais disponible pour tous ses clients (après un déploiement en early adopters en juillet). Cette signature est incluse gratuitement pour les abonnés Business et Enterprise.

Avec cette fonctionnalité, Box tente là encore de se placer au centre des workflows documentaires. Avec le connecteur de Box pour Salesforce, par exemple, les utilisateurs de Salesforce peuvent signer leurs documents dans Box – accords de confidentialité, contrats, etc. – sans quitter le CRM.

Une percée dans le collaboratif, mais sans concurrencer Microsoft ou Google

Pour 2022, Box travaille par ailleurs sur « des choses comme le brainstorming [visuel], les organigrammes, les tableaux blancs, la conception et le design, et les commentaires sur ces conceptions », partage un porte-parole de l’éditeur.

Pour Alan Pelz-Sharpe, fondateur de Deep Analysis, toutes ces fonctionnalités de collaboration sont et seront un ajout très intéressant pour la plateforme. Box, néanmoins, ne cherche pas à concurrencer Teams, Slack, ou Google Workspace – ce qui serait une erreur estime l’analyste.

Mais si Box arrive à créer des espaces numériques où les équipes peuvent travailler ensemble et intuitivement sur des documents sans quitter Box, alors l’éditeur aura gagné, continue-t-il. « C’est comme cela que l’on cesse d’être un simple système d’enregistrement et que l’on devient un vrai système d’engagement », synthétise Alan Pelz-Sharpe en une formule.

Pour approfondir sur Gestion de contenus

Close