Communications unifiées : Cisco dévoile Spark

Avec Cisco Spark, Cisco entend moderniser son offre de communications unifiées. Cette solution en mode SaaS pour postes fixes et mobiles s'adresse aux équipes agiles.

Alors que les services de messagerie et de communications avancées se multiplient et rencontre un succès grandissant auprès du grand public (Whatsapp, Viber ou FaceTime chez Apple), les géants de l’IT travaillent eux aussi à la modernisation des outils de collaboration. En Janvier, IBM avait ainsi présenté son nouveau client de messagerie, de chat et de communications unifiées Verse. Le mois dernier, Cisco a quant à lui profité de la conférence Enterprise Connect 2015 qui se tenait fin mars, pour présenter Cisco Spark, son nouvel outil de collaboration pour postes de travail et terminaux nomades jusqu’alors connu sous le nom de code « Project Squared ».

Le client Spark sur iPadLe client Spark sur iPad

Moderniser l’offre de collaboration de Cisco

L’objectif de Cisco avec Spark est de fournir une application de communication moderne s’inspirant des applications de communication grand public mais à même de s’intégrer avec l’offre existante de solutions de communication d’entreprise et avec d’autres solutions de Cisco comme WebEx. « L’idée n’est pas de remplacer WebEx mais d’être complémentaire. Spark permet à des utilisateurs de se réunir en ligne ce qui est un élément important pour rendre des équipes agiles » explique Fabien Médat, le responsable technique des offres de communications unifiées et de collaboration chez Cisco France. « Avec Spark, deux axes important pour nous : tout d’abord la mobilité, avec des logiciels clients pour Windows et Mac OS X, mais aussi IOS et Android. Ensuite le fait que le service repose sur un modèle SaaS. On n’a ainsi pas à se poser la question de la localisation des collaborateurs. Les partenaires peuvent être internes ou externes et n’importe qui, n’importe quand, peut démarrer ces sessions de collaboration ».

Techniquement, Spark est un client de collaboration qui s’appuie sur les protocoles XMPP pour la présence et la messagerie instantanée (ou « chat »). L’idée est de permettre depuis une salle de réunion, de localiser des collaborateurs est de pouvoir les joindre pour échanger, partager des documents, partager son écran ou échanger par audio ou vidéoconférence. Spark propose aussi une intégration avec le service en ligne Box pour permettre de stocker et de partager des contenus de façon « rémanente ».

Cisco Spark : un modèle de licence « Freemium »

Le logiciel est proposé sur un mode « Freemium » mélant gratuité et services payants. La version gratuite permet de découvrir les capacités du logiciel et d'échanger entre deux ou trois personnes. Elle inclut les fonctions suivantes :

  • Chat et partage de fichiers entre deux utilisateurs
  • Vidéoconférence entre deux utilisateurs
  • Partage d’écran au sein d’une salle de réunion virtuelle avec trois participants
  • Intégration avec l’agenda électronique du poste client (pour la planification d’un meeting directement depuis l’agenda) et avec l’annuaire de contacts

Cisco propose aussi deux packages payants autour de la solution. Spark Message ajoute à la version gratuite des fonctions de modération de salle de réunion (pour ajouter ou supprimer des participants), d’intégration avec l’annuaire d’entreprise ou de SSO. L’offre arrive aussi avec des services de support en ligne. Spark Message and Meet ajoute,  quant à lui, à Spark Message la possibilité de porter jusqu’à 25 le nombre de participants à une salle de réunion et la possibilité d’utiliser WebEx Meeting Center en conjonction avec Spark. Les prix respectifs des deux offres devraient tourner respectivement autour de 13 et 25 $ (avec des remises prévues pour les achats en volume).

Des intégrations à venir avec les solutions de téléphonie IP d’entreprises

Selon, Fabien Médat, Cisco travaille aussi à une intégration future de Spark avec la téléphonie d’entreprise et en particulier avec les services de Communication Manager ou avec les offres de téléphonie hébergées de l’équipementier (Cisco HCS). L’idée est de pouvoir proposer des solutions hybrides combinant les fonctions de communications unifiées de Spark et WebEx avec les solutions "on premise" déjà utilisées par l’entreprise pour sa téléphonie. Une façon pour Cisco de riposter aux offres Lync Online de Microsoft.

une réunion vidéo Spark utilisant WebRTC dans Firefoxune réunion vidéo Spark utilisant WebRTC dans Firefox

Notons pour terminer que si Cisco propose des clients natifs pour Windows, Mac OS X, IOS et Android, il est aussi possible d’accéder aux services de Spark via un navigateur supportant HTML 5 et WebRTC. Les utilisateurs de Firefox peuvent ainsi profiter des fonctionnalités d’appels voix, vidéo et du partage documentaire sans plug-in. L’offre Spark arrive aussi avec un certain nombre d’API dont l’objectif est de faciliter l’intégration du service avec d’autres services et applications cloud (e-mail, agenda, CRM…)

 

 

 

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

- ANNONCES GOOGLE

Close