Les collaborateurs du numérique plus jeunes et donc… moins bien payés

A niveau de responsabilité égale, les salariés travaillant dans les métiers du numérique gagnent moins que leurs confrères. Mais derrière les chiffres, une explication.

Le constat est étonnant lorsque l’on sait l’engouement des entreprises pour les spécialistes du numérique. En effet, selon une étude réalisée il y a quelques semaines par le cabinet Hay Group et l’ACSEL (l’association de l’économie numérique), il apparaît que les salariés des métiers du numérique sont moins bien payés que leurs confrères exerçant sur le marché général. A niveau de responsabilité égale, les premiers perçoivent des rémunérations fixes presque inférieures de 7% aux seconds même si l’écart s’est réduit de 0,4 point entre 2013 et 2014.  

L’explication principale est liée à l’âge des travailleurs du numérique qui accèdent à des postes à responsabilité 5 à 6 années plus tôt que dans les autres secteurs. «Ils évoluent très vite dans leur métier et passent également plus rapidement à l’échelon supérieur », souligne Gildas Poirel, directeur chez Hay Group. Les formations spécifiques au métier permettent aux candidats d’avoir les compétences requises dès la fin de leurs études.

Le numérique, un secteur plus jeune

De fait, 60 % des personnes exerçant un métier dans le numérique ont entre 25 et 39 ans tandis que globalement sur le marché du travail, les 25-39 ans ne représentent que 35% des actifs. Ainsi lorsque l’on se base sur l’âge, on constate que les collaborateurs du numérique gagnent en moyenne 9,6 % de plus que leurs homologues des autres marchés. Néanmoins, souligne l’étude, preuve que les « postes du digital suivent une courbe de normalisation au sein des entreprises », les augmentations de salaires en 2015 seront équivalentes au niveau général (+2% environ).

L’étude apporte quelques autres enseignements intéressants sur cette population professionnelle. A commencer par la place plus importante occupée par les femmes sur les postes d’encadrement. Pour les cadres de premier niveau, on compte 43% de femmes (contre 39% sur les autres secteurs) et elles sont 39% en tant que cadres confirmées (contre 29%) et 31% parmi les cadres dirigeants (versus 17%). Néanmoins, la différence subsiste dans les postes occupés puisque les femmes sont beaucoup plus représentées dans les postes en e-marketing que dans les postes informatiques ou techniques.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close