Cet article fait partie de notre guide: Le renouveau de l’ERP

Sage réorganise ses offres autour du Cloud

A l'heure de la transformation numérique, l'éditeur a présenté sa stratégie et ses offres pour accompagner les PME dans leur adaptation à cette nouvelle donne et les aider à profiter des innovations apportées par la technologie.

« Vous êtes les héros de l'économie, nous serons votre champion ! Nous ferons entendre votre voix et contribuerons à vous rendre la vie plus facile face aux lourdeurs administratives ! ». C'est avec beaucoup d'emphase que Stephen Kelly, patron de Sage depuis novembre 2014, a réaffirmé l'engagement de l'éditeur auprès des PME à l'occasion de sa conférence annuelle, qui a réuni 8000 personnes.

Evoquant son propre père, patron d'une petite entreprise dans laquelle il allait donner un coup de main après l'école, il a rappelé que 99% des entreprises mondiales sont des PME, que ce sont elles qui créent la majorité des emplois et qu'elles déposent 14 fois plus de brevets que les grands comptes.

L'éditeur de logiciels de comptabilité, de paie et de gestion revendique plusieurs millions de clients dans le monde dont 92% sont des PME. Les autres clients sont des grandes entreprises et des experts comptables. Le chiffre d'affaires 2014* a atteint 1,6 milliard d'euros, en croissance annuelle de 6%.

Sur site, hybride ou cloud : des PME en apprentissage

Fidèle à ses métiers et à ses cibles de clients, Sage recompose son offre globale autour de quatre produits majeurs et en ligne : Sage One, Sage Life, Sage X3 et Sage Impact.

Les clients pourront continuer à utiliser les logiciels disponibles dans leur pays et ils pourront choisir leur solution sur site ou dans le Cloud aussi longtemps qu'ils le souhaiteront. « Nous ne forcerons personne à migrer dans le Cloud », a poursuivi Stephen Kelly. « Nous serons là pour vous accompagner quand vous le souhaiterez et aussi longtemps que nécessaire ».

Les nouvelles offres visent en priorité les nouveaux clients. Sage mise sur la montée en puissance de la Génération Y. Rompus aux technologies numériques, les jeunes nés entre 1980 et 2000 accélèrent leur adoption dans les entreprises qui les emploient.

« La demande des PME de disposer de solutions Cloud est encore relativement confidentielle, entre 10 et 15%. Le marché est encore en apprentissage », souligne Serge Masliah, directeur général de Sage France. « Mais nous sommes prêts à répondre à la demande qui va augmenter dans les prochaines années. La révolution est en marche, on va vers le Cloud ! Mais les PME doivent réfléchir à leur transformation interne pour bien franchir le pas ».

Ne m'appelez plus ERP…

La solution d'entrée de gamme Sage One, disponible depuis bientôt 3 ans, a séduit 115 000 clients. Disponible uniquement dans le Cloud, sur la plate-forme d'Amazon Web Services (AWS), elle répond aux besoins des entreprises de 0 à une dizaine de personnes et coûte quelques euros par mois et par utilisateur.

La solution de comptabilité Sage Live, lancée fin juillet aux Etats-Unis et disponible en Grande-Bretagne en septembre, concrétise le partenariat conclu en mai dernier avec Salesforce. Installée sur la plate-forme Cloud Salesforce1, cette solution est surtout destinée aux PME du secteur Services et nouveaux clients. « Aujourd'hui, 90% des 95 000 PME qui utilisent le CRM de Salesforce ne sont pas clientes de Sage. L'intégration des deux solutions peut être intéressante… », suggère Antoine Henry, vice-président en charge du marketing produit.

Sage X3 cible les entreprises plus grandes ou dont l'activité est plus complexe. Cette solution de gestion complète (comptabilité, finances, stocks, manufacturing…) compte déjà quelque 5000 clients dans le monde et bénéficie d'un taux de croissance à deux chiffres.

« Nous ne parlons plus d'ERP en ce qui concerne X3 car les entreprises en ont assez de payer cher pour des solutions qui mettent des mois voire des années à fonctionner », a affirmé Stephen Kelly. Sage X3, issu du rachat de l'éditeur français Adonix, était déjà disponible sur site ou en ligne en Cloud privé, il est désormais proposé sur AWS.

Enfin, le portail Sage Impact, destiné aux experts comptables, sera lancé en France en septembre.

Sage ne craint pas le changement de business modèle. « Depuis 12 ans, nous commercialisons des produits avec un droit d'entrée et un paiement annuel. De fait, près des trois quarts de notre chiffre d'affaires sont déjà récurrents. Et cette part a progressé de 28% entre 2013 et 2014 », conclut Serge Masliah.

* exercice fiscal du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close