Sergey Nivens - Fotolia

VMware promet de simplifier l’administration de Windows 10

Le spécialiste de la virtualisation propose de combiner sa solution de gestion de la mobilité d’entreprise, avec la technologie App Volumes de fourniture d’applications, pour gérer les postes de travail comme des terminaux mobiles.

Ce n’est pas un secret : VMware avance vers la gestion unifiée du poste utilisateur, qu’il soit traditionnel ou mobile, depuis plusieurs mois. Le rachat d’Immidio, en février dernier, allait dans ce sens. Mais l’annonce de Workspace Suite, fin août 2014, marquait un premier important dans cette direction : cette plateforme était le fruit de l’intégration d’AirWatch, racheté en début d’année par VMware ; elle permet de gérer terminaux mobiles, postes de travail et contenus de manière intégrée à Horizon, l’offre de virtualisation des postes de travail de l’éditeur.

Vers une gestion unifiée de l’informatique de l’utilisateur

Début octobre dernier, Charles Hirel, directeur commercial Europe du Sud d’Airwatch, expliquait à la rédaction comment cette approche s’inscrivait dans le sens de l’histoire, VMware entrevoyant à terme, une gestion globale de l’informatique de l’utilisateur final, décloisonnée. Selon lui, certains groupes du CAC40 avaient déjà une réflexion très avancée dans le domaine : « nous avons observé l’émergence de vraies stratégies globales dans plusieurs groupes, et non plus de sous-stratégies juxtaposées. »

Windows 10 permet aujourd’hui de pousser l’approche un peu plus loin. Comme VMware le souligne dans un billet de blog, le nouvel OS client de Microsoft « offre une nouvelle approche de l’administration, à la façon de l’EMM », la gestion de la mobilité d’entreprise. Un peu comme OS X, du côté d’Apple.

App Volume, fruit du rachat de Cloud Volumes à l’été 2014, doit permettre à VMware de tirer pleinement profit de ce nouveau modèle d’administration : cette technologie mise sur des jeux de conteneurs avec, d’un côté, applications et leurs paramètres, sur des volumes partagés en lecture seule, et de l’autre, données et licences d’utilisation, sur des volumes accessibles en écriture et spécifiques aux utilisateurs. De quoi envisager de mettre les applications du poste de travail Windows à disposition des utilisateurs d’une manière comparable à celle des applications mobiles. Voire, le tout de manière intégrée avec la gestion de l’environnement de travail de l’utilisateur, via la solution Workspace Environment Manager présentée en mai dernier, et s’appuyant sur App Volume ainsi que sur Immidio Flex, racheté en février dernier.

Rassembler les pièces du puzzle

C’est là qu’entre scène le projet A2, annoncé par VMware à l’occasion de sa grand messe annuelle, VMworld, qui se déroule actuellement à San Francisco. Dans le même billet de blog, Sumit Dhawan, vice-président sénior et directeur général de VMware pour l’informatique de l’utilisateur final, explique que ce projet « intègre deux composants clés : App Volumes pour la fourniture et l’administration en temps réel des applications, et AirWatch pour l’administration des environnements et des terminaux Windows 10 ».

Si pour l’heure VMware, prudent, n’indique proposer qu’une « tech preview » de son projet A2, celui-ci semble assurément bien avancé : de fait, pour l’essentiel, il s’agit surtout pour l’éditeur de réussir l’intégration de briques déjà existantes et plutôt matures.

VMware ne donne pas encore de date pour la finalisation de son projet A2. Mais Sumit Dhawan indique s’attendre à ce que les clients de l’éditeur commencent à adopter Windows 10 d’ici 6 à 12 mois. Et puisqu’il entend les y aider avec ce nouveau projet, il y a fort à parier qu’il sera finalisé d’ici là.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close