Office 2016 : plus de collaboratif, plus de Cloud

Microsoft a officiellement lancé Office 2016, la nouvelle version d’un produit en pleine transition. Une version qui correspond bien à la vision « cloud first, mobile first » de Satya Nadella.

Microsoft a officiellement lancé Office 2016, la nouvelle version d’un produit en pleine transition important pour l’éditeur. Les ventes traditionnelles d’Office ont en effet reculé de 8 % (- 243 millions de dollars) tandis que les souscriptions à Office 365 (Office sous forme d’abonnement avec des services Cloud) ont progressé de 316 millions. Fin 2014, Microsoft revendiquait 5 millions d’abonnés.

Ce passage à un modèle plus proche du SaaS, avec des mises à jour régulières, rend a priori moins fondamentales les changements de versions. Il n’empêche. Avec la concurrence accrue d’acteurs comme Google (avec Google Docs), ces sorties « millésimées » sont l’occasion de faire le point sur les évolutions de la suite.

Une des fonctionnalités majeures de la nouvelle version est Office 365 Planner. Un outil qui doit améliorer la collaboration autour des documents en permettant la création de planification de tâches (création de tâches, assignation, date de rendus, notifications, etc.), le tout dans un tableau de bord visuel.

Toujours dans la même optique collaborative, la version 2016 d’Office ajoute l’édition à plusieurs utilisateurs, en simultané, dans Word, PowerPoint et OneNote, et ce depuis l’application bureau (avec la visualisation des modifications faites par les autres collaborateurs au moment où ils les font).

Côté sécurité, Office se dote de l’authentification multi-facteur et de la protection des données avec des polices de partages paramétrables par l’IT. Ces évolutions apparaitront sur la version Desktop début 2016.

En plus de la collaboration, on notera l’arrivée dans Outlook, de la possibilité de filtrer de manière plus proactive les messages prioritaires (ce qui n’est pas sans rappeler la « Priority Inbox » de Gmail) et la possibilité de rechercher des fonctions de Word avec Cortana (Tell Me).

En filigrane, Office 2016 concrétise encore un peu plus la vision « Cloud-first, Mobile First » du PDG de Microsoft. Chacune des nouveautés de la suite est en effet étroitement liée à un back-end Cloud (Azure en l’occurrence) qui permet par ailleurs d'utilisere la suite sur différent appareils, y compris nomades.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close