Ducellier Philippe

Inforum Europe 2015 : plus de Cloud, d’APIs et de « user-friendly » pour Infor

Pas de grosses annonces pour le premier évènement européen du numéro 3 de l’ERP. Mais une continuité dans la stratégie initiée il y a 5 ans. Comme le montre l’intégration dans le SaaS d’Infor de la supply chain de GT Nexus suite à son récent rachat.

Continuité. Tel est le mot clef de ce premier Inforum européen, la grand-messe du spécialiste de l’ERP Infor, qui s’est tenue à Paris. C’est en effet la première fois que l’éditeur organisait un seul et unique rassemblement pour ses clients européens, fêtant ainsi son cinquième anniversaire depuis la prise de fonction d’une nouvelle équipe dirigeante composée d’anciens d’Oracle (Charles Philipps, Stephan Scholl et Duncan Angove en tête)

Dans la salle du Palais des Congrès, Infor a rappelé qu’il avait investi 2.5 milliards de dollars pour moderniser ses produits et concrétiser sa stratégie de « micro-verticaux » (comprendre des offres d’ERP clef en main déjà pré-configurée par secteur pour ne pas avoir à les personnaliser) ? Sans oublier un travail en profondeur – dixit l’éditeur – pour rendre les interfaces plus « modernes » et intuitives grâce à une agence de design interne baptisée « Hook & Loop ».

Rien de très nouveau donc, sous le soleil d’Infor. Mais la continuité dans les idées étant aussi une vertu, on ne pourra pas critiquer Infor sur ce point.

« Donnez-nous votre datacenter »

Le pilier central de la stratégie de l’éditeur reste évidemment le Cloud. Pour convaincre des clients habitués à avoir leur ERP sur site, l’éditeur a décidé de faire passer son programme d’accompagnement (Upgrade X) à la vitesse supérieure.

« Donnez-nous votre datacenter », lance Stephan Scholl pour présenter son service de migration. Le but de ce service est de décharger totalement les clients du passage vers AWS (l’offre d’Infor s’appuie sur l’infrastructure d’Amazon). D’abord en portant leur existant dans le Cloud puis en assurant le passage au SaaS.

Une évolution en deux temps « qui ne prend que quelques semaines » vers une « informatique sans serveurs » (en vo : « Serverless Computing »), résumée en une formule : « Lift & Shift ».

Infor précisé au passage que désormais, le stockage des données liées à son SaaS est illimité.

GT Nexus

Cloud encore. Rachetée cet été pour plus de 600 millions de dollars, la plateforme d’approvisionnement GT Nexus a logiquement bénéficié d’un fort éclairage lors de l’évènement. La plateforme SaaS de gestion des commandes entre entreprises est désormais labélisée « Commerce Cloud » dans le portefeuille d’Infor.

Sans surprise, Charles Philipps, PDG d’Infor, et le créateur de GT Nexus se sont félicités de ce rapprochement. Schéma à l’appui, les deux dirigeants (tous deux anciens officiers de l’armée et de la marine américaine, ont-ils plaisanté) ont insisté sur le fait que leurs SaaS se complètent parfaitement pour couvrir la totalité de la chaine de production.

Intégration fonctionnelle entre
Infor (en bleu) et GT Nexus (en vert)

« Notre métier c’est de répondre à deux questions : où sont mes trucs (sic) ? Et quand est-ce que je vais être payé ? », résume le fondateur de GT Nexus. « Le contrôle des approvisionnements est très complémentaire des produits Infor », confirme Charles Philipps. Concrètement, la carte des livraisons en cours et une estimation des dates d’arrivées sont par exemple affichées directement dans l’ERP (avec, si besoin une alerte et une recommandation pour trouver un approvisionnement de substitution ou pour réorganiser les stocks).

Autre intérêt de GT Nexus, dans un monde industriel qui divise de plus en plus les taches, la production d’un bien n’est plus le fait d’une seule entreprise mais de plusieurs. Résultat de ce « contract manufacturing », il est devenu indispensable d’intégrer ses partenaires (fournisseurs, prestataires, coproducteurs) dans un réseau (Infor parle même de « fédération ») avec des outils communs pour avoir une visibilité sur la chaine globale de production (qui inclut donc des tiers). Ce que permet GT Nexus.

GT Nexus / Commerce Cloud revendique aujourd’hui plus de 100.000 abonnés.

Des APIs & des UIs

Côté annonces, on retiendra la sortie de nouvelles APIs liées à ION, la plateforme middleware d’Infor. Il devient ainsi possible d’intégrer les logiques métiers des produits d’Infor dans des développements tiers.

Enfin, pour les utilisateurs finaux, l’éditeur a insisté sur le travail continu de simplification des interfaces entamé avec « Soho Xi ». Avec Soho, Infor avait redéveloppé ses UI avec les technologies web et Responsive Design (JavaScript, CSS, HTML 5). En ligne de mire, une fois de plus, le Cloud.

Clear Work

Pour rendre ces UI encore plus « claires et personnalisables », Infor a introduit un nouveau projet : « Clear Wok », dont la principale caractéristique soulignée lors de l’évènement est « un moteur de recherche intuitif à la Amazon pour mieux accéder à l’information » au sein des outils métiers et ERP.

Autre objectif, rendre les interfaces indépendantes des terminaux (comme les terminaux durcis) pour unifier l’expérience utilisateur.

Rappelons – pour ne pas s’y perdre - qu’Infor possède plusieurs plateformes bien distinctes. ION (middleware), 10x et Xi (socles applicatifs sur site et Cloud de ses produits), Soho / Infor UX (sur laquelle s’appuient les UIs) et Ming.le (plateforme de réseau social intégré aux outils de l’éditeur).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close