James Thew - Fotolia

Windows 10 : vers une accélération des déploiements en 2016

Gartner s’attend à ce que Windows 10 se généralise plus rapidement que toutes les versions précédentes de l’OS.

Vers une adoption galopante de Windows10. C’est ce que nous pourrions retenir d’une étude du cabinet d’étude Gartner qui affirme que nombre d’entreprises envisagent de débuter des projets  pilotes de test dans la première moitié de 2016. Selon Gartner, les départements IT devraient même élargir le champ de leur déploiement dans la seconde moitié de l’année.

Ainsi, au moins la moitié des entreprises sondées auront démarré des déploiements en production d’ici le début de 2017, avec pour objectif de finaliser les migrations pour 2019. Une date qui coïncide avec la date butoir de la fin de support de Windows 7, prévu en 2020.

Windows 10 est en voie de devenir la version de Windows la plus installée dans l’histoire de l’OS, après le passage de Windows XP à Windows 7, explique le cabinet d’analystes. A l’inverse des migrations précédentes, comme celle de XP à Windows 7, Gartner s’attend à ce que les DSI ne décalent pas les déploiements de Windows 10.  Pour Steve Kleynhans, président de recherche chez Gartner, « nous anticipons le fait que les implémentations soient bien plus rapides que celles de Windows 7 il y a 6 ans. »

Mise à jour gratuite et compatibilité Win7

Le fort degré de compatibilité avec les applications et les terminaux Windows 7 et la demande latente de tablettes et de terminaux 2 en 1 devraient pousser les entreprises à déployer l’OS.

De plus, grâce à sa mise à jour gratuite, Windows 10 devrait aussi gagner en popularité. « Sur le marché du grand public, avec l’upgrade gratuite, le support des terminaux historiques et les mises à jour automatiques, des dizaines de millions d’utilisateurs vont se familiariser avec l’OS avant la fin 2015 », affirme Steve Kleynhans.

Au regard de la montée en puissance de systèmes mobiles  comme iOS et Android, le portefeuille applicatif des entreprises va de plus en plus devenir indépendant de la plateforme, facilitant un accès sur tous types de terminaux.

« D’un point de vue IT, Windows 10, ainsi que le déplacement des applications au niveau du backend, va modifier en profondeur le mode de distribution des applications vers les employés. Les mises à jour seront plus fréquentes, plus incrémentales et moins visibles pour l’utilisateur final. Les éditeurs et les DSI ont beaucoup à faire pour s’adapter à ce nouveau modèle et s’éloigner d’un modèle bâti  sur la gestion d’images PC. »

Comme l’indiquaient nos confrères britanniques de ComputerWeekly, nombre d’entreprise ont aussi débuté des projets censés innover en matière de distributions d’applications. Des projets qui portent par exemple sur le déploiement de Chromebooks et ou de tablettes.

Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close