Cet article fait partie de notre guide: Hyper-V : 5 conseils pour mieux gérer vos VM

Simplivity se rapproche de Microsoft et prépare le support d'Hyper-V

Le pionnier de l’hyperconvergence SimpliVity vient d’ouvrir un centre de recherche et de développement à Seattle près des bureaux de Microsoft. Il entend proposer un support d'Hyper-V sur ses appliances OmniCube au début 2016.

Le pionnier de l’hyperconvergence SimpliVity vient d’ouvrir un centre de recherche et de développement à Seattle près des bureaux de Microsoft, un signe que la firme se rapproche de son objectif de supporter Hyper-V.

Les appliances hyperconvergées OmniCube de SimpliVity combinent stockage distribué, « compute » et virtualisation de serveurs. SimpliVity supporte l’hyperviseur ESXi de VMware depuis ses débuts, en 2013, et a ajouté le support de l’hyperviseur open source KVM en 2015. Mais la firme n’a pas encore de support officiel d’Hyper-V, l’hyperviseur intégré à Windows.

La directrice du marketing de Simplivity, Marianne Budnik, a indiqué à nos confrères de SearchStorage.com que les OmniCube supporteront Hyper-V au début 2016. Une trentaine de développeurs seront basés à Seattle et seront dédiés à faire avancer les choses avec Microsoft. Le support d’Hyper-V serait une étape importante pour SimpliVity qui vise à supporter la plupart des hyperviseurs, des serveurs x86 et des outils d’administration du marché.

Simplivity n'entend pas suivre la voie de Nutanix avec son hyperviseur maison 

Budnick explique que SimpliVity n’entend pas suivre la même voie que son grand rival Nutanix, qui développe son propre hyperviseur en parallèle du support des grands hyperviseurs du marché. Nutanix a dévoilé en juin dernier son hyperviseur Acropolis, dérivé de KVM. Le support de son propre hyperviseur permet à la firme de proposer une alternative aux solutions existantes sur le marché, mais aussi d’abaisser la facture de sa solution pour les entreprises qui n’ont pas d’attachement particulier à Hyper-V ou VMware ESXi.

“Nous n’avons pas entendu nos clients demander un hyperviseur de plus » répond Budnik, lorsqu’on l’interroge sur l’intérêt pour SimpliVity de développer un hyperviseur. « Nous nous concentrons sur la simplification et la réduction des coûts des couches situées sous l’hyperviseur » explique-t-elle. Et d'ajouter : « Nous entendons renforcer notre collaboration avec VMware, Hyper-V et KVM».

Microsoft a récemment admis SimpliVity au sein de son programme Microsoft Enterprise Cloud Alliance. Cela devrait faciliter le travail de SimpliVity pour intégrer sa solution avec Hyper-V. « Nous développerons en parallèle de Microsoft au lieu de devoir attendre la sortie d’une version majeure pour suivre derrière », explique Budnik. Lorsque le support d’Hyper-V sera disponible, les clients de Simplivity pourront piloter leurs Omnicube depuis System Center, de la même façon que les utilisateurs de vSphere pilotent leurs serveurs depuis vCenter. Selon Budnik, 80% des clients de SimpliVity font déjà tourner des applications Microsoft telles que SQL Server, Exchange ou SharePoint sur leurs OmniCube.

Reste que l’on peut s’interroger sur l’intérêt de supporter Windows Hyper-V pour les fournisseurs de solutions hyperconvergées. Microsoft est en effet en train d’intégrer à Windows Server 2016 l'ensemble des technologies nécessaires pour la mise en œuvre de solutions hyperconvergées 100% Microsoft. Les futures appliances Azure Stack, basées sur ces technologies, s’appuieront ainsi sur une pile de stockage distribuée et sur des technologies de réplication 100% Microsoft. Et elles seront des alternatives directes à celles proposées par Simplivity ou Nutanix…

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close