gluke - Fotolia

Coup d'arrêt pour la croissance de l'activité Datacenter de Cisco

Après 21 trimestres de croissance continue, l'activité datacenter de Cisco a pour la première fois reculé au cours du dernier trimestre fiscal du constructeur. Selon ce dernier, la volatilité des marché financiers et les inquiétudes des entreprises se sont traduits par une pause dans les dépenses.

Après 21 trimestres de hausse continue, le chiffre d’affaires de l’activité datacenter de Cisco, a pour la première fois reculé au cours du second trimestre fiscal 2016 de la firme. Un signe du ralentissement de la demande des entreprises dans un contexte économique très compliqué.

Selon Cisco, ses clients ont fait une pause dans leurs investissements en matière de serveurs et de commutation de datacenter, ce qui a affecté négativement les ventes des gammes UCS et Nexus.

Les revenus dérivés des équipements de commutation de datacenter ont ainsi reculé de 4 % au dernier trimestre tandis que ceux des systèmes UCS reculaient de 3 %. Globalement, les revenus du géant des réseaux ont tout de même progressé de 2 % sur un an, à 11,9 Md$ tandis que ses profits bondissaient de 31 % à 3,1 Md$.

Au cours du mois de janvier, les fluctuations brutales des marchés financiers chinois ont fait s’effondrer les marchés actions occidentaux. En un mois, l’indice Dow Jones a ainsi perdu 9 %, jetant un froid sur les dépenses des entreprises. Comme l’explique Chuck Robbins, le CEO de Cisco, les entreprises ont fait une pause dans leurs dépenses en attendant d’y voir plus clair sur la situation. Nombre de projets de commutation de campus ont ainsi été suspendus alors que ce marché avait connu une progression régulière au cours des derniers trimestres. Il en a été de même pour les dépenses d’infrastructure.

Les incertitudes amènent les entreprises à revoir leurs priorités

Selon Cisco, les clients entreprises ont poursuivi leurs investissements dans des domaines jugés clés pour leur business comme la sécurité. Les ventes de systèmes réseaux s’appuyant sur la technologie SDN de la firme, baptisée ACI (pour Application Centric Infrastructure), ont aussi poursuivi leur progression à un rythme rapide. Cisco estime que si ce rythme se maintient les revenus dérivés d’ACI devraient passer la barre des 2 Md$ sur l’année fiscale en cours.

Robbins a indiqué qu’il « ne voit pas de problème particulier avec le portefeuille entreprise [de Cisco] ». Selon lui, [le ralentissement de la dépense] est largement lié à des à une évolution des priorités des entreprises.

Premiers fruits du partenariat avec Ericsson

Robbins n’a pas fourni de détails sur la nature des produits que la firme est en train de mettre au point dans le cadre de son alliance avec Ericsson. En Novembre, les deux sociétés ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine des datacenters, du cloud, de la mobilité et de l’administration des infrastructures.

« Nous avons commencé à signer des premiers contrats ensemble » a indiqué Robbins, tout en indiquant que ces contrats n’avaient pas eu d’impact significatif jusqu’alors sur les chiffres du constructeur. Cisco et Ericsson devraient en principe en dire un peu plus sur leur collaboration et sur les fruits de cette collaboration à l’occasion du Mobile World Congress qui se déroulera du 22 au 25 février à Barcelone.

Pour approfondir sur x86

- ANNONCES GOOGLE

Close