Rolandino - Fotolia

Marks & Spencer débauche un ancien d’Apple pour accélérer sa transformation numérique

Marcus East quitte la tête de la division e-commerce de la société créée par Steve Jobs pour rejoindre la chaine de retail internationale britannique en tant que Chief Digital Officer

C’est officiel, Marks & Spencer vient de recruter un ancien d’Apple pour accompagner sa transformation numérique. Dans ce cadre Marcus East sera en charge de tout ce qui touche de près ou de loin à l’expérience client. Son PDG, Marc Bolland, a expliqué que ce nouveau venu avait pour mission de « développer des produits et des solutions numériques de qualité mondiale pour fournir une expérience exceptionnelle aux clients de la chaînes ».

Chez Apple, Marcus East était à la tête de la division des solutions de e-commerce où il a grandement participé à rapprocher les financiers, les actionnaires et les équipes d’ingénieurs autour d’une même vision de l’achat en ligne.

Chez le distributeur / producteur britannique, il chapeautera à nouveau plusieurs équipes : la division en charge du développement agile (l’entreprise est activement  impliquée depuis 2013 dans ces méthodes de travail), les responsables produits et les Product Owners (qui font le lien entre les besoins clients/produits mis à jour par les responsables produits et les équipes techniques), et le studio en charge du design, des UI et du « look and feel ».

Marks & Spencer est en pleine mutation numérique. La marque a totalement refondu son site web de e-commerce en décidant de ré-internaliser son infrastructure IT et de totalement délaisser le Cloud d’AWS.

Le distributeur a également testé le paiement mobile dans ses cafés, grâce à des solutions élaborées par son bras armé numérique M&S Digital Lab.

Au salon mondial 2016 de la grande distribution, le NRF, qui s’est tenu en janvier à New-York, le directeur marketing de Marks & Spencer, Patrick Bousquet-Chavanne, avait souligné l’importance énorme de l’IT dans l’évolution du retail en général et de Marks & Spencer en particulier. Il avait alors clairement indiqué que le distributeur utiliserait encore plus l’IT pour améliorer l’expérience client en la personnalisant et pour la rendre véritablement omnicanale. Le but étant évidemment d’augmenter, par ces nouveaux moyens numériques, l’implication et la fidélité des acheteurs.

Pour aller plus loin

Sur l’IT et la distribution sous toutes ses formes

Big Data : la famille Mulliez (Auchan) investit 5 millions dans Ysance

Eram en quête du paiement sans couture entre Web, points de vente et mobiles

Teradata joue les fashionistas avec Desigual

Piper-Heidsieck passe au CRM pour se préparer à la vente directe

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close