tashatuvango - Fotolia

Oracle met à jour son hyperviseur Oracle VM

L'éditeur a publié la semaine dernière Oracle VM 3.4 qui s'appuie sur Xen 4.4 et apporte de nouvelles fonctions comme la migration du stockage à chaud ou le support du format ova, ainsi que des performances améliorées.

Près de 21 mois après la sortie d'Oracle VM 3.3, Oracle a publié la semaine dernière la version 3.4 de son hyperviseur Oracle VM, une mouture qui apporte plusieurs évolutions majeures dont le support de la migration du stockage en temps réel, l’intégration de la technologie ksplice pour appliquer des correctifs au Dom0 de l’hyperviseur sans avoir à rebooter et le support du standard d’appliances virtuelles ova (Open Virtualization Format Archive). Oracle indique également avoir dopé les performances de son hyperviseur et de sa console graphique Oracle VM Manager (par exemple les temps de migration en live d’une VM ont été divisés par quatre).

Une version dérivée de l'hyperviseur Xeon 4.4

Officialisée par un billet de blog sur le site de l’éditeur, la version 3.4 d’Oracle VM permet à Oracle de ne pas perdre trop de terrain face à ses principaux concurrents VMware et Microsoft. L’ajout de fonctions de migration de stockage en temps réel, par exemple, est une fonction présente dans les hyperviseurs concurrents depuis déjà plusieurs années. Selon l’éditeur, Oracle VM s’appuie sur certaines des capacités du système de gestion de fichiers OCFS2 (Oracle Cluster File System 2) afin de fournir des capacités de migration en live des VM dont les disques virtuels sont stockés sur des disques locaux.

Oracle VM 3.4 s’appuie sur une version plus récente de l’hyperviseur libre Xen, la version 4.4 - la plus récente est la version 4.6.1 - , qui permet à l’éditeur de supporter des serveurs physiques avec 384 cœurs processeurs et des machines virtuelles avec jusqu’à 256 cœurs. La taille des disques virtuels des VM a été portée à 10 To (en mode NFS) et à 64 To (en mode OCFS2). Et il est désormais possible d’héberger jusqu’à 300 VM par serveur physique. Les composants d’Oracle VM Manager ont eux aussi été mis à jour (Oracle WebLogic Server et Oracle Application Development Framework sont désormais en version 12c et les dernières versions à jour de Java7 et MySQL Database Enterprise Edition 5.6 sont utilisées).

Pour son Dom0, Oracle VM 3.4 utilise la version 4.1 du noyau Oracle Unbreakable Enterprise Kernel. Selon Oracle, cette adoption du noyau UEK 4.1 permet en particulier d’améliorer les performances et de faciliter la certification de l’hyperviseur avec les machines supportant Oracle Linux. Cerise sur le gâteau, Oracle a intégré sa technologie d’application de correctifs Ksplice au noyau du Dom0, ce qui permettra d’appliquer les correctifs de sécurités les plus importants sans avoir à redémarrer les serveurs.

Support du format ova

Oracle a profité de la mise à jour pour implémenter le support complet du format open virtualisation format. Cela permet désormais d’importer et d’exporter des fichiers .ova et .ovf directement depuis Oracle VM Manager. Oracle a aussi ajouté le support de FCoE (Fibre Channel over Ethernet) et la possibilité de booter sur des serveurs disposant d’un firmware UEFI.

Selon l’éditeur, des améliorations ont aussi été apportées à Oracle VM et Oracle VM Manager afin de simplifier l’administration des VM. Il est ainsi possible de voir les périphériques assignés à une VM depuis l’interface et de générer des rapports sur les VM et leurs attributs. Un module permettant le monitoring d’Oracle VM server via SNMP a aussi été ajouté. Enfin, l’aide est désormais contextuelle dans Oracle VM Manager.

Notons qu’Oracle a intégré à Oracle VM 3.4 l’ensemble des composants nécessaires pour utiliser l’hyperviseur dans le cadre d’un déploiement OpenStack. Un ajout non désintéressé, puisque le framework open source est au cœur des efforts d’Oracle en matière de cloud. Oracle VM 3.4 devrait aussi rapidement trouver son chemin sur les appliances virtualisées clé en main Oracle VCA.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close