TibcoNOW : le tandem intégration et analytique se pare du bi-modal

Tibco continue de miser sur la complémentarité intégration, données et analytique mais souhaite désormais l’installer plus prêt de la transition des entreprises vers le numérique.

« Comme les deux faces d’une même pièce. » C’est par cette maxime que le CEO de Tibco, Murray Rode, a résumé la stratégie du groupe ainsi que la position du groupe sur le marché. Cette dualité, c’est bien celle du cœur historique de Tibco – comprendre le middleware, gestion des événements, bus d’entreprises BPM -, associé depuis plusieurs années  à l’analytique. Une terre désormais très prometteuse sur laquelle Tibco est venu s’installer à coup de rachats, à commencer celui de Spotfire en 2007, puis plus récemment celui de JasperSoft.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Tibco a choisi de se vendre à un fonds d’investissement américain Vista Equity Partners pour 4,3 milliards de dollars. S’extrayant ainsi de la pression des marchés boursiers. C’est donc ce Tibco là qui se présente à quelque 2 000 partenaires et clients qui ont fait le déplacement à Las Vegas.

Ces 18 derniers mois (depuis la dernière conférence TibcoNow qui s’inscrivait un mois avant le rachat), « nous avons travaillé avec les clients et les partenaires pour connaître leurs besoins », a rappelé Matt Quinn, le directeur du technique du groupe.

Il s’agit de « se reconnecter avec le cœur de Tibco, car les valeurs que nous colportons sont liées à des technologies cœur que nous proposons », a ainsi martelé Murray Rode, le CEO du groupe. En gros, étroitement associer les capacités d’intégration multi-environnement, et l’analytique pour automatiser l’ensemble et y donner de « l’intelligence » - pour reprendre le vocabulaire de Tibco.

Cette association logique pour le groupe, Intégration et analytique, avait déjà été au cœur du discours de Tibco. Il avait d’ailleurs été traduit dans une plateforme nommée la Fast Data Platform. Cette plateforme toujours proposée par Tibco, note le groupe, associe des capacités analytiques, via Spotfire, de gestion des événements via Streambase, et intégration via BusinessWorks.

Des solutions tirées par les usages

Une notion de plateforme que Tibco pousse moins. « Aujourd’hui, les entreprises choisissent leurs solutions et ne choisissent pas une plateforme.  Ils sélectionnent leurs outils en fonction de leur problème, leur campagne marketing, un problème de connectivité », résume Thomas Been, le directeur marketing de Tibco. Tibco a donc étoffé en ce sens son portefeuille.  «Aujourd’hui, on voit plus l’adoption technologique tractée par les cas d’usage. C’est ainsi que les entreprises démarrent dans l’intégration ou l’analytique. »

Pour Tibco, il s’agit ainsi d’avancer aligné sur ce que Gartner baptise l’IT bi-modale. Comprendre : proposer des technologies qui forment grosso modo les activités cœur de la société, auxquelles est associé un portefeuille de solutions dont la vocation est d’aller plutôt sur le terrain de l’innovation et de la transition numérique. Là où le prototypage et le développement d’applications doivent être accélérés et réalisés (aussi) par des non techniciens. « Le rythme de l’innovation y est différent » résume encore le CEO du groupe. Tibco distingue en ce sens les technologies cœur (Core) de celles qui s’y greffent ou évoluent à côté (Edge) – comme l’inévitable Internet des objets. Des investissements ont été menés en ce sens pour asseoir la stratégie du groupe : s’orienter vers de scénarii d’usage réels.

« Tibco a ainsi travaillé à améliorer l’approche utilisateur pour raccourcir les temps de déploiement et d’usage des solutions et donner rapidement les premiers résultats », a ainsi expliqué Matt Quinn. « Tibco était connu pour construire des moteurs puissants, mais peu orientés sur l’expérience utilisateur », a-t-il ajouté.

Et cela s’est d’autant amplifié avec le fait que Tibco a multiplié les offres destinées aux départements métiers (et donc non techniciens), histoire de « multiplier les positionnements ».

Par exemple, lors de TibcoNOW, le groupe a expliqué avoir travaillé à diversifier ses outils d’intégration en ciblant différentes typologies d’utilisateurs : l’historique BusinessWorks pour l’IT, Cloud Integration (voir encadré) pour l’intégration de services Saas en mode Saas, et SimplR, résolument orienté vers les utilisateurs métiers. 

Vers une rationalisation du portefeuille de produits 

A tel point que Tibco affiche aujourd’hui un catalogue de 51 produits. Un catalogue que Tibco compte finalement rationnaliser pour proposer au final10 solutions spécifiques à l’intégration, aux APIs et à l’analytique. «  Il s’agit d’un besoin de clarté et de couverture des cas d’usages » résume Thomas Been.  Une refonte du site Web est d’ailleurs prochainement prévue pour répondre à ce problème.

Un Paas d’intégration

Tibco Cloud Intégration, lancé lors de TibcoNOW, est présenté comme un Paas d’intégration pour à la fois interconnecter des services Cloud ou des sources de données hétérogènes, ou développer des points d’intégration via des APIs. En ce sens, cet iPaas, propose un guichet unique pour la création et la gestion d’APIs. Des connecteurs y sont proposés pour interconnecter les principales applications Saas du marché. Celui peut être couplé à Mashery pour proposer une solution complète de gestion du cycle de vie des APIs, précise Tibco.

 Cet outil comprend également ce que le groupe baptise Microflow. Cet outil permet de définir le comportement opérationnel des APIs et de le modifier sans changer les APIs dans le backend, explique le groupe. Le tout, sans avoir à coder. Cloud Integration embarque des microflows prédéfinis (pour la transformation des APIs, le routing, le throttling et la gestion du cache par exemple).

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close