massimo_g - Fotolia

Revue de presse : les brèves IT de la semaine (27 janvier)

IBM et SAP : toujours plus de Cloud - Nouvelle Présidente EMEA Nord pour SAP - Cisco rachète AppDynamics le double de son prix - SQL Server sur Suse (et de trois) - Un CTO made in LinkedIn pour Microsoft - Rançongiciels : ennemis cyber numéro un

LeMagIT revient chaque vendredi sur les actualités qui animent l'écosystème IT. Voici les brèves de notre revue de la semaine

Résultats annuels : IBM & SAP

Cette semaine IBM a publié ses résultats trimestriels (Q4) et annuels. Sur 2016 « Big Blue » a généré un chiffre d’affaires de 80 milliards de dollars en léger recul (-2%).

Les activités traditionnelles baissent – particulièrement la vente de « systèmes », catégorie qui regroupe hardware et OS (-20%) - tandis que le Cloud connait une très forte croissance (+35%).

IBM réalise aujourd’hui 13.7 milliards de dollars avec ses offres Cloud, soit 17% de son CA global. Les « solutions cognitives » représentent, elles, une manne de 18.2 milliards, en légère progression par rapport à 2015 (+2%).

Au final le revenu opérationnel d’IBM recule fortement de -23% (à 12.3 milliards) et le revenu net de -10% (11.9 milliards).

Mardi, SAP a lui aussi publié ses résultats annuels. Avec 22 milliards d’euros de CA sur 2016 (+ 6%), l’éditeur allemand tutoie les 3 milliards d’euros de revenus dans le Cloud. Tout comme IBM, cette catégorie connait une très forte évolution (+30%). Les ventes de licences traditionnelles stagnent mais restent dominantes (15 Milliards d’euros, +3%).

Le résultat opérationnel de SAP dépasse les 5 milliards et bondit de 20%, tout comme le résultat net (+18%) qui atteint les 3.6 milliards d’euros.

Cisco rachète AppDynamics pour le double de son prix

Face à l’érosion de ses activités historiques, Cisco a poursuivi mardi sa quête de marchés à forts potentiels. Le groupe a mis sur la table pas moins de 3,7 Milliards de dollars pour racheter AppDynamics, un spécialiste de l’Application Performance Management qui allait entrer en bourse le lendemain.

AppDynamics servira à alimenter la stratégie de transformation de l’équipementier vers le logiciel pour compenser l’érosion continue de ses activités réseau.

Il s’agit de la transaction la plus élevée pour Cisco depuis le rachat de SourceFire (sécurité) en 2013 pour 2,7 milliards de dollars. Autre signe de l’importance de cette acquisition, pour son introduction en bourse AppDynamics s’évaluait à de 1,9 milliard. Cisco aura dépensé quasiment le double pour prendre pied sur le marché de l’APM.

SQL Server sur Suse (et de trois)

L’histoire d’amour – pour reprendre la formule de Microsoft « Microsoft loves Linux » - continue. La base de données de SQL Server est sortie cette semaine en CTP 1.2. Cette Community Technical Preview de SQL Server vNext (nom de la prochaine version du SGBD de Microsoft) apporte le support de la version v12 SP2 de SUSE Linux Enterprise Server.

Les previews de SQL Server étaient déjà disponibles sur Red Hat et Ubuntu. Cette troisième distribution Linux supportée montre que malgré le rapprochement de plus en plus privilégié avec Red Hat, Microsoft n’en oublie pas pour autant la distribution d’origine allemande, qui elle, ne cache pas une proximité avec son compatriote SAP.

Les rançongiciels : ennemi publique numéro 1

Le Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (Cesin) a publié ce mardi au Forum international de la cybersécurité (FIC) son baromètre annuel sur la perception et les enjeux de la cybersécurité.

Les ransomwares restent la menace la plus fréquemment rencontrée par les entreprises (80% en auraient été la cible) suivis par les attaques par Dénis de Services (40%).

Il existe par ailleurs un grand décalage entre la menace perçue comme prédominante – les rançongiciels donc – et l’efficacité perçue des solutions utilisées pour s’en protéger. Au passage, seuls 52% des RSSI se disent confiants dans leurs capacités à faire face aux menaces.

D’où une cyber-assurance qui gagne du terrain avec 26 % des sondés qui en ont souscrit une – soit un peu plus d’un tiers de mieux que l’an passé.

Nomination : un CTO made in « LinkedIn » pour Microsoft

Microsoft compte de nombreux Chief Technology Officers dans son organigramme mondial. Mais il n’avait pas de CTO « global » ou « corp ». Depuis jeudi, ce manque est comblé avec la nomination de Kevin Scott, Vice-Président en charge de l’Infrastructure à LinkedIn (poste qu’il conserve par ailleurs).

Kevin Scott aura pour mission de superviser et de favoriser l’intégration du réseau social - racheté par Microsoft en juin 2016 pour 26 milliards de dollars – avec les offres cloud du numéro 1 mondial du logiciel. Cette feuille de route lui a été donnée par le PDG Satya Nadella, auquel il reportera directement en tant que, désormais, membre du club très fermé des « Senior Leader » de Microsoft.

Nomination : nouvelle Présidente EMEA Nord pour SAP

La Directrice des Opérations pour la région Moyen-Orient et Europe de l'Est (MEE) de SAP, Angela Mazza, a été nommé ce vendredi Présidente régionale de la zone EMEA Nord.

Cette suissesse d’origine italienne, basée en Allemagne, chez SAP depuis 13 ans, sera désormais responsable de la croissance « de la plateforme SAP ainsi que des applications et des réseaux » en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Irlande, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Suède, au Danemark, en Norvège, en Finlande et dans les pays baltes.

Dès sa première déclaration, l’accent est mis sur le développement commercial du Cloud dans une zone géographique à la croissance plus mitigée que sur les nouveaux marchés. « Les entreprises […] ont besoin d'une vision cohérente de la façon dont la digitalisation et le Cloud peuvent se traduire en valeur réelle et en compétences […]. C'est particulièrement le cas dans la zone EMEA Nord où le besoin de transformation est renforcé par un niveau élevé de concurrence et de maturité ».

Angela Mazza succède à Darren Roos, nommé Global President S/4 HANA Public Cloud. Elle reportera au français Franck Cohen, Président de la zone EMEA & MEE comme elle le faisait jusqu’à présent dans son rôle MEE.

Pour mémoire, ces postes de responsables zone EMEA Nord et responsable zone MEE ont été créés lorsque Franck Cohen a vu ses prérogatives étendues à l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, l’Europe de l’Est et la Russie. Ils ont pour vocations officielles d’optimiser les remontées d’informations des pays et de leurs responsables, dont celles de Marc Genevois pour la France qui reportera désormais à Angela Mazza.

Pour approfondir sur Services Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close