Reduxio lève 32 M$ additionnels pour sa technologie de stockage originale

La start-up israélienne vient de lever 32 M$ supplémentaire pour accélérer les développements de sa technologie de baie de stockage qui couple des fonctions natives de CDP avec des fonctions de réduction de données avancées.

La start-up israélienne Reduxio Systems a annoncé hier la levée de 22,5 millions de dollars de fonds (et de 9,5 M$ additionnels attendus pour le second trimestre) auprès de ses investisseurs historiques Jerusalem Venture Partners et Carmel Ventures, et d’Intel Capital et Seagate Technology. Cette troisième levée de fonds porte à 65 M$ les capitaux collectés par la firme depuis 2015. Reduxio a été fondé par d’anciens dirigeants d’Exanet, dont la technologie NAS distribuée a été rachetée par Dell pour donner naissance au Fluid File System.

Une architecture de stockage originale

Reduxio Systems est surtout connu pour les fonctions très originales de sa baie de stockage hybride HX550. Son système d’exploitation TimeOS incorpore un mécanisme de protection en continu des données baptisé Backdating, qui permet à tout moment de revenir à un état antérieur des données.

La baie de stockage de Reduxio s’appuie sur un système de fichiers à base de log et ingère les données par blocs de taille fixe de 8K. Chaque bloc passe au travers d’un mécanisme inline de hashing et n’est écrit sur disque que s’il n’existe pas préalablement, ce qui fournit un mécanisme natif de déduplication (NoDup en langage Reduxio). Avant écriture, chaque bloc est compressé en mode inline. Les données chaudes sont maintenues sur l’espace de stockage Flash et finissent par perfuser vers le tiers de stockage sur disque dur lorsqu’elles sont moins utilisées (mécanisme de tiering dit Tier-X). Dans la pratique, explique la firme, cela permet d’avoir des performance prédictibles très proches de celles d’une baie Flash (environ 100 000 IOPS).

Côté matériel, la baie HX550 de Reduxio s’appuie sur un châssis bicontrôleurs conçu par l'ex-division Xyratex de Seagate. La baie dispose en standard de 24 emplacements disques (dont 8 occupés par des SSD de 800 Go et 16 par des disques NL-SAS de 2 To), soit une capacité brute de 38,4 To et une capacité utile théorique de 120 To (après compression et déduplication). La connectivité est fournie par 4 ports 10 Gigabit (pour l’accès en mode iSCSI. Selon la firme, le coût au gigaoctet de la baie est d’environ 1 $ (en assumant un ratio de réduction de données de 4 à 5 pour 1).

Ces caractéristiques en font un excellent système de stockage de milieu de gamme, à même de rivaliser avec les baies Unity d’EMC ou avec les baies de Nimble Storage.

Des fonctions uniques de protection de données

La fonction clé qui différencie les baies HX de leurs concurrentes est bien sûr sa capacité à pouvoir revenir en arrière à un état antérieur des données à la seconde près. Cette fonction de « backdating » permet de protéger les données contre toute erreur humaine ou contre les effets d’une attaque par ransomware, par exemple. La technologie permet aussi de créer des clones à partir d’un état antérieur de données à des fins d’analyse ou de diagnostic. Cette capacité peut être précieuse pour des scénarios de test et développement de bases de données. La possibilité de revenir dans le temps peut aussi être très intéressantes pour protéger des environnements utilisateurs dans des scénarios de type VDI.

Pour l’instant, la technologie de Reduxio s’incarne dans les baies HX550. Mais la firme n’exclut pas de doper sa gamme à l’avenir et de proposer également une version 100 % logicielle de sa technologie. La nature même de la technologie pourrait aussi se prêter à terme à des implémentations distribuées, même si ce n’est pas le cas actuellement.

Selon Reduxio, la firme compte aujourd’hui près d’une centaine de clients dans le monde et aurait écoulé environ 150 baies de stockage en un peu plus d’un an.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close