Vasyl - stock.adobe.com

Ingénieur ou administrateur réseau : quels profils, quels salaires ?

L’ingénieur se concentre sur la conception du réseau, tandis que l’administrateur se dédie davantage aux opérations. Cet article liste les caractéristiques de chacun de ces profils.

L’ingénieur réseau et l’administrateur réseau sont deux fonctions distinctes. Le titre d’ingénieur réseau correspond plus exactement au poste de concepteur réseau, tandis que l’administrateur opère les réseaux au quotidien. Quel que soit le nom que vous donnez à ces postes dans votre organisation, ils ont des rôles distincts qui se complètent mutuellement.

Le concepteur réseau a une connaissance avancée des protocoles, de l’adressage, des bonnes pratiques de conception ; il est capable de réaliser des diagnostics avancés. Le concepteur réseau peut également modéliser le parcours des tickets de dépannage au niveau de l’équipe support. Certaines entreprises confient des responsabilités opérationnelles aux concepteurs de réseaux, tandis que d’autres séparent strictement la conception des opérations.

Deux profils distincts

L’opérateur réseau a une bonne expérience des problèmes courants, des techniques et des outils de dépannage, ainsi qu’une expérience des systèmes d’administration. En général, ce poste traite les tickets de support de niveau intermédiaire.

Selon la zone géographique, les salaires de base peuvent varier de 10 à 20 %. En général, le salaire annuel d’un administrateur de réseau se situe dans une fourchette de 55 000 à 90 000 euros. Le salaire annuel d’un ingénieur réseau se situe plutôt entre 65 000 et 100 000 euros.

De combien d’ingénieurs et d’administrateurs une entreprise a-t-elle besoin ? Il est conseillé d’avoir au moins deux membres du personnel à chacun de ces postes, afin que les opérations soient soutenues lorsqu’une personne part en vacances.

De plus, les points de vue de deux personnes peuvent être utiles lorsqu’elles doivent résoudre un problème complexe. À défaut, une alternative viable est de faire appel à un consultant externe pour obtenir ce deuxième point de vue.

Les programmes de certification pour évaluer les candidats

Les programmes de certification des fournisseurs constituent un bon moyen d’évaluer les profils selon leurs connaissances en configuration réseau, en fonctionnalité, en protocoles, en dépannage, en compréhension globale.

Chaque certification se subdivise en plusieurs niveaux. […] Le niveau le plus élevé, qui porte la mention « expert », est celui des ingénieurs réseau.

Les certifications peuvent être spécifiques à un fournisseur, axées sur une technologie ou les deux. Les certifications sont souvent organisées par thématique. La voie la plus courante est celle du routage, de la commutation et des protocoles associés. Les autres certifications traitent de la conception même d’un réseau, des connaissances réseau pour un centre de données, de l’automatisation, de la sécurité, des fournisseurs de services.

Chaque certification se subdivise en plusieurs niveaux. Le niveau de base, celui d’un technicien réseau, porte la mention « associé ». Le niveau intermédiaire est celui de l’administrateur réseau. Le niveau le plus élevé, qui porte la mention « expert », est celui des ingénieurs réseau.

Un ingénieur réseau avec le profil idéal aura acquis une ou plusieurs certifications avancées. Le fait que ces certifications soient plus ou moins orientées sur l’offre d’un fournisseur n’a guère d’importance, car, au plus haut niveau, les certifications visent la capacité à résoudre des problèmes au-delà d’une offre en particulier, en s’appuyant sur un large éventail de connaissances générales dans le domaine des réseaux.

Un candidat au poste d’administrateur réseau est censé acquérir au moins les certifications de niveau intermédiaire du fournisseur dont il doit utiliser les équipements. Une connaissance générale des réseaux est utile pour un rôle opérationnel, car il convient de maîtriser les pratiques de configuration au-delà d’un équipement spécifique.

Les qualités de l’ingénieur et de l’administrateur

Un candidat au poste d’administrateur réseau est censé acquérir au moins les certifications de niveau intermédiaire du fournisseur dont il doit utiliser les équipements.

Le rôle d’un ingénieur réseau est analogue à celui d’un ingénieur civil qui conçoit des ponts. Un bon ingénieur réseau a généralement un certain niveau d’études supérieures. Ses principales qualités sont la curiosité à l’égard des fonctionnements, la capacité à comprendre la complexité de la mise en réseau, sa motivation pour suivre la formation requise pour valider un statut d’ingénieur réseau.

La fonction d’administrateur réseau implique quant à elle la mise en œuvre d’un réseau en suivant un design donné, la maintenance de ce réseau, puis des tâches comme la migration, l’ajout, la modification et le dépannage des équipements ou des services réseau.

L’administrateur réseau doit avoir une bonne connaissance des consoles, interfaces, et jeux de commandes qui servent à piloter les équipements. Cette connaissance est généralement acquise grâce aux cours et à la documentation du fournisseur, lesquels apportent les clés pour diagnostiquer rapidement les problèmes.

Pour approfondir sur Administration de réseaux

Close