Le multicloud exige une planification et une gestion rigoureuses

En cas de déploiement d'une infrastructure de type multicloud, il est impératif de tenir compte des différents problèmes de gestion et d'intégration qui risquent de survenir.

Cet article est le deuxième d’une série consacrée aux stratégies multicloud. Le premier article est disponible ici. La troisième sera publiée très prochainement sur LeMagIT.

Un environnement multicloud, dans lequel les entreprises recourent à plusieurs services de Cloud computing de différents fournisseurs, offre de nombreux avantages. Mais les adeptes du multicloud doivent se montrer très prudents pour éviter des complexités et des coûts inutiles. Si toutes les entreprises sont, à plus ou moins brève échéance, de sérieuses candidates au multicloud, rares sont celles qui parviendront à équilibrer leurs applications et la planification sur l'ensemble de leurs modèles de Cloud.

Pour réussir une planification efficace du multicloud, il faut commencer par choisir le principal modèle de Cloud en fonction de son activité.

Si vous vous êtes déjà engagé auprès d'un fournisseur spécifique, il y a de fortes chances que ce fournisseur – ou celui auquel vous faites le plus souvent appel, s'il y en a plusieurs – soit votre fournisseur principal pour les besoins de la planification multicloud.

Le type de service qu'offre ce fournisseur principal – SaaS, PaaS ou IaaS – sera alors le modèle autour duquel vous devez planifier et orchestrer votre environnement multicloud.

Si vous n'êtes engagé auprès d'aucun fournisseur Cloud, évaluez vos applications pour déterminer le modèle le plus adapté. Pour ce faire, étudiez dans quelle mesure les trois types de Cloud mentionnés correspondent à vos applications et à vos stratégies informatiques.

Une autre approche consiste à examiner l'ensemble potentiel de vos applications Cloud et à les affecter à un modèle Cloud. Cette tâche est toutefois difficile sans une estimation préliminaire des coûts.

Pour commencer, intéressez-vous aux leaders du marché de votre zone pour chaque catégorie : Amazon pour IaaS, Microsoft pour PaaS et Salesforce pour SaaS, par exemple. Pour chaque solution, demandez-vous si ce leader est en mesure de prendre en charge l'application et à quel prix.

Mieux vaut d'abord se pencher sur le modèle SaaS, puis sur le PaaS et enfin sur IaaS. Bien que généralement plus restrictifs, les modèles SaaS et PaaS permettent de migrer davantage de coûts.

Si vos applications ne sont pratiquement pas dans le Cloud, votre propre datacenter sera certainement votre modèle de Cloud principal. Une partie de la planification multicloud consistera donc, dans ce cas, à assurer l'intégration entre le Cloud et votre datacenter.

Défis posés par un environnement multicloud

Faire migrer une application vers un Cloud n'est pas toujours chose facile. Mais le processus est assez bien maîtrisé. Vous sélectionnez un fournisseur correspondant aux fonctions des applications, vous comparez le coût avec vos coûts internes et vous étudiez la façon d'intégrer les workflows entre l'application Cloud et le reste de vos processus informatiques.

Le multicloud complique quelque peu la situation, puisque vous choisissez plusieurs fournisseurs. Le choix de l'un peut influer sur les coûts des autres du fait de la variation des coûts d'intégration.

Vous devez donc également évaluer les coûts à prévoir pour gérer plusieurs Clouds et isoler les problèmes en cas de difficulté avec une application. La gestion et l'intégration sont des questions délicates dans un environnement multicloud, car l'affectation des applications au Cloud le plus adapté peut également entraîner des complications auxquelles vous devez vous préparer.

Si vous avez suivi la procédure qui consiste à mettre en relation les fonctionnalités et les avantages pour chaque type de service Cloud, vous connaissez les offres Cloud, et vous savez comment les exploiter. Lorsque de nouvelles applications deviennent candidates au Cloud, vous n’aurez plus qu’à vous fiez à ce comparatif pour choisir avec certitude le service qui convient le mieux à l'application.

Dans la mesure où le SaaS requiert peu de support technique et de surveillance, vos unités métier risquent de déployer les applications en SaaS, même lorsqu'il ne s'agit pas de la solution la plus économique ou qu'il risque d'exister des problèmes d'intégration. Veillez à faire subir à toutes les applications au moins une étude de faisabilité avant de choisir une plateforme.

Il est rare de voir une entreprise faire migrer l'intégralité de ses activités vers un service Cloud en une seule fois. Chaque application étant en principe hébergée individuellement, vous devez compter sur des connexions correctes pour assurer la circulation des données entre les applications.

En outre, vous devez être impérativement en mesure d'identifier l'origine de chaque problème. Si chacun de vos fournisseurs de Cloud est indépendant, vous devrez utiliser des techniques différentes pour chacun et disposer d'outils de diagnostic performants.

Conseils pour simplifier la gestion de plusieurs Clouds

Pour simplifier la gestion de plusieurs fournisseurs de Cloud, faites en sorte de les considérer comme un seul fournisseur.

Les services Cloud s'accompagnent d'API pour permettre aux utilisateurs de déployer et de gérer leurs applications, ainsi que des formats sous lesquels les applications et les données sont chargées et extraites. Examinez les API et les formats de vos fournisseurs potentiels et voyez s'ils offrent au moins un sous-ensemble compatible. De cette façon, vous pouvez contrôler l'ensemble de vos Clouds avec les mêmes outils.

Un outil de gestion du Cloud, tel que RightScale ou Cloudify, peut également vous fournir un ensemble standard d'interfaces et de fonctionnalités pour votre environnement multicloud.

Les entreprises disposant d'un solide support technique ont probablement les moyens d'utiliser des outils DevOps, tels que Chef et Puppet, pour déployer les applications sur différentes plateformes de Cloud public. Ces outils peuvent également prendre en charge les applications qui demeurent dans votre datacenter.

N'oubliez pas qu'il vous faut intégrer les workflows à destination et en provenance de vos Clouds. Les fournisseurs proposent leur aide dans ces cas et de nombreux outils tiers sont disponibles. Si vos applications proviennent essentiellement d'un fournisseur tel qu'IBM, Microsoft, Oracle ou SAP, vérifiez auprès d'eux les outils qu'ils proposent. Renseignez-vous également auprès de vos fournisseurs Cloud.

Quels que soient les outils que vous choisissez pour organiser, déployer et connecter votre environnement informatique multicloud, assurez-vous que les fournisseurs correspondants ont la réputation de suivre les tendances du Cloud et des métiers. Vous ne souhaitez sûrement pas voir vos outils de gestion de Cloud actuels freiner votre évolution.

Dernière mise à jour de cet article : janvier 2017

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close