Cet article fait partie de notre guide: Le « Who’s Who » de la BI : les 15 qui font l’Analytique

Salesforce Wave/Analytics : nouvelle vague de la BI ou « BI as usual » ?

Analytics Cloud, ex-Wave, se présente comme un service différent des outils BI traditionnels : plus simple, plus Cloud, plus mobile. Mais l’analyse de données reste un domaine compliqué, qui exige des compétences et beaucoup de moyens. Que l’outil soit Cloud ou en self-service n’y change pas grand-chose. Même pour Salesforce.

Aujourd'hui, l'analyse des données constitue un pilier de toute activité. C'est à la fois un don et une malédiction. D'un côté, les entreprises n'ont jamais disposé d'autant d’informations sur la clientèle. Mais d'un autre, les entrepreneurs peuvent se trouver submergés par un volume vertigineux de données, et par conséquent, n'en tirer aucune valeur.

Les entreprises jonglent avec des outils de visualisation des données, particulièrement ceux adaptés aux environnements mobiles. Ces outils permettent aux cadres dirigeants de bénéficier d'une lecture rapide des problèmes et leur fournissent des données interprétables pendant leurs déplacements.

Mais reste à savoir si ces interprétations quotidiennes sont valables et à déterminer leur efficacité dans les mains de personnes peu, voire pas du tout, formées à l'analyse des données.

Dans le CRM, la dataviz était jusqu'ici proposée sous forme d’extensions (add-on). Mais à l'automne 2014, Salesforce.com a levé le voile sur un outil BI natif à part entière, intégré au reste de sa plateforme, et désormais connue sous le nom de Salesforce Analytics Cloud (ex- Salesforce Wave).

Aujourd'hui, les utilisateurs ont eu le temps de voir ce que Wave avait dans le ventre. Alors, les résultats sont-ils au rendez-vous ? Le produit est-il à la hauteur de l’engouement (en tout cas médiatique) qu’il a suscité ? Pas si sûr.

Wave : vague ascendante ou descendante ?

Lors de son lancement, Salesforce Wave a suscité l’enthousiasme, notamment par comparaison aux autres outils BI du marché, tels que ceux de SAP, Oracle et IBM. Mais si Wave est bien un outil puissant et plus simple à prendre en main,  il reste réservé à certaines entreprises (et certains utilisateurs) du fait de ses capacités et de son prix élevés.

Wave est la première et principale application mobile à permettre aux utilisateurs d'exploiter, en déplacement, des fichiers Big Data, et de les transformer en différentes représentations d'informations faciles à analyser, comme des graphiques et des courbes.

En théorie, les cadres doivent donc être en mesure d'explorer par eux-mêmes des éléments clés de leur activité en quelques clics de souris, et ce avec peu ou pas de formation à l'analyse des données.

Le lancement, en février 2015, de certains nouveaux produits pour Analytics Cloud a contribué à renforcer cette idée :

Wave Mobile Connector. Cet outil permet d'importer en temps réel un ensemble de données brutes vers un appareil mobile au moyen de Wave. Les données peuvent être hébergées en tout lieu que l'utilisateur choisit, tant que ce lieu est connecté à Wave.

Ce procédé élimine la frustration liée aux manipulations complexes liées à l’interprétation des feuilles de calcul de type Excel, des opérations encore plus complexes sur un appareil mobile. Avec Wave Mobile Connector, toute information qui vous laisserait autrement perplexe est instantanément transformée en graphique ou en courbe, le tout selon une présentation Responsive Design qui s’adapte à n’importe quelle taille d’'écran.

Mobile Dashboard Designer. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de créer des tableaux de bord personnalisables directement depuis l'application Wave.

Les utilisateurs peuvent rechercher leurs données au sein de Wave et, en quelques clics, sélectionner leur présentation ; du graphique à barres ou à secteurs, à tout autre type de courbe. Par exemple, cette capacité permettra à un responsable commercial – sur un mobile - de générer des graphiques budgétaires avec des quotas et des chiffres réels de ventes, puis de les explorer et de les ventiler par commercial ; tout cela en quelques clics dans un même tableau de bord.

Wave Links. Cette fonction connecte les données et l'application Wave à des tableaux de bord CRM et à Salesforce Chatter.

Elle intègre totalement Wave au PaaS de Salesforce. Les utilisateurs peuvent naviguer et partager des données entre les deux.

En théorie, un responsable peut ainsi lancer une analyse, consulter graphiquement le résultat, puis l'envoyer à Chatter, le média social d’entreprise de Salesforce. Il peut ainsi solliciter les questions de l'équipe ou orienter ses membres vers un tableau de bord Salesforce sans ouvrir le moindre ordinateur portable. Chatter permet également de commenter les graphiques et de collaborer en temps réel sur les données du projet.

En septembre 2015, d’autres fonctionnalités ont été ajoutées à Wave alimentant encore et toujours cette idée que la BI en self-service et en mode Cloud peut-être simple.

Un bon outil analytique, mais pas si simple que cela

Si tous ces outils offrent des possibilités stimulantes à la fois pour les analystes et les cadres, des questions persistent sur la viabilité de Wave pour les employés non spécialistes, compte tenu des efforts nécessaires au service informatique pour sa mise en oeuvre.

Si Wave est un outil puissant pour de nombreuses grandes entreprises, il ne simplifie pas pour autant les flux de tâches contrairement à ce qui est promis par Salesforce.com.

L'analyse de grands ensembles de données requiert toujours une maîtrise du domaine et de ce que représentent les données proprement dites. Permettre à un agent commercial ou marketing d'accéder à ces données, en lui indiquant sur quels boutons cliquer et comment générer un graphique ne garantit pas nécessairement que cet utilisateur pourra instantanément comprendre la signification des données.

Rendre l'application Wave mobile est utile, mais créer, à la volée, un contenu tout aussi utile nécessitera probablement les éclaircissements d'analystes métier ou d'autres intervenants experts dédiés à ce type d'analyses internes.

Note à l'attention des équipes IT : Plutôt que d'utiliser SQL, Wave fait appel à un nouveau langage – ASQL. Il pourrait donc être un obstacle pour les analystes de données habitués à un environnement SQL.

Et si le responsable peut procéder au quotidien à certaines analyses, l'analyse en temps réel, quant à elle, ne dépassera probablement pas le cadre du bureau des gourous spécialistes des données.

Si la chose n'est pas mauvaise en soi, elle ne fait que rendre Wave/Analytics Cloud similaire aux autres outils BI actuellement disponibles - tels que Tableau, Qlick ou MicroStrategy - et en fait à peine plus qu'une nouveauté du marché de l’analytique en 2015 aux yeux de l'utilisateur moyen.

Une BI Cloud adaptée aux grands groupes (pas aux PME)

La force de Salesforce Analytics Cloud tient surtout à la transformation de grands volumes de données issus de plusieurs sources pour en faire une analyse exploitable, visuelle, en temps réel.

Les grandes entreprises dotées de Data Scientists en tireront un avantage considérable. En effet, la solution permet de disposer d'un outil autorisant une réaction plus rapide lors de réunions, et d'obtenir des éclaircissements instantanés sur les processus métier.

Les PME, pour leur part, ne disposeront probablement pas des ressources nécessaires à ce produit.

Le modèle tarifaire actuel indique par ailleurs que le coût de Salesforce Wave serait prohibitif pour les petites entreprises. À 40.000 dollars par mois, auxquels s'ajoutent 125 dollars par utilisateur, cet outil nécessitera des ROI s'élevant à plusieurs millions de dollars. Ajoutez cette somme au recrutement d'un personnel IT et analytique supplémentaire, et la facture commence à enfler.

En revanche, pour une multinationale qui cherche à améliorer ses déductions, Wave Analytics gagnera certainement en puissance au fil du temps.

Adapté par Philippe Ducellier
Dernière mise à jour de cet article : septembre 2015

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close