odriography - Fotolia

LogOne : une plateforme SaaS décisionnelle bretonne dopée à la DataViz aixoise

Créé pour le secteur routier, LogOne s’est adapté aux besoins des pharmacies. Pour passer au SaaS, il s’est appuyé sur DigDash et OVH, et s’alimente des données de plusieurs centaines d’experts comptables, prestataires de plusieurs milliers d’officines.

Éditeur rennais, New LogUp propose depuis six ans aux PME une plateforme décisionnelle (BI) orientée métier. Initialement développée pour le secteur routier, elle propose des indicateurs qui permettent à un responsable de faire un suivi plus fin de son activité.

Initialement développée sur MyReport de l’éditeur français Report One, l’offre a migré vers le logiciel d’un autre spécialiste français de la DataViz et des tableaux de bord : DigDash.

« Nous avons démarré dans le secteur du transport avec un transporteur, puis cinq, puis dix », raconte Lionel Yavorsky, fondateur de New LogUp. « Depuis, la solution a été adaptée à d’autres métiers et a été déployée aujourd’hui auprès de 1 600 pharmacies, puis dans le secteur du transport par ambulance et bientôt chez les paysagistes. »

Le modèle SaaS a poussé New LogUp vers la solution DigDash

L’ambition du Breton étant de proposer une plateforme décisionnelle aux petites et moyennes entreprises – c’est-à-dire donner accès à des outils de pilotage à des patrons de PME – faire évoluer l’offre vers le SaaS (Software as a Service) paraissait l’option la plus évidente.

« Je me suis heurté aux limites de MyReport. Celui-ci n’a pas été conçu à l’origine pour prendre en charge un service SaaS qui doit potentiellement supporter des milliers d’utilisateurs dans des dizaines d’entreprises différentes », regrette Lionel Yavorsky. « Ma problématique était de savoir comment déployer rapidement une nouvelle entreprise sur la plateforme avec le concours de l’expert-comptable ».

MyReport est en effet une solution développée au-dessus de Microsoft Excel et de macros VBA. De fait, elle se prêtait peu à un usage mobile, et sa version Web n’a pas séduit Lionel Yavorsky.

Ce dernier s’est alors tourné vers DigDash dont la modélisation des données n’est plus en étoile comme MyReport mais en cubes multidimensionnels plus aptes, selon le développeur, à supporter les performances demandées et la montée en charge.

« Les trois fondateurs sont des anciens de Business Objects et connaissent parfaitement le décisionnel, ce qui est rassurant. »
Lionel YavorskyNew LogUp

Que ce soit avec ReportOne (originaire d’Albi) ou DigDash (Aix-en-Provence), Lionel Yavorsky préfère travailler avec des partenaires français : « cela donne accès à un support très agile. Dans le cas de DigDash, les interlocuteurs techniques sont très compétents. Les trois fondateurs sont des anciens de Business Objects et connaissent parfaitement le décisionnel, ce qui est rassurant. »

Du point de vue technique, Lionel Yavorsky juge la technologie ouverte, notamment avec la capacité de l’adapter avec du JavaScript, des feuilles de style CSS et des connecteurs aux goûts du jour. La solution devait permettre à New LogUp de commercialiser une offre SaaS, accessible via trois niveaux d’abonnement, avec un nombre croissant de fonctionnalités.

Le prestataire partenaire devait également pouvoir monter en charge sur plusieurs milliers d’utilisateurs en assurant un bon niveau de performance. Sur ce plan, le portefeuille client de DigDash a plaidé en sa faveur. L’éditeur aixois a été choisi par le CEA, plusieurs ministères, Volkswagen Bank ou encore Airbus – autant de gages de fiabilité et de sa capacité de montée en charge.

Avec cette nouvelle plateforme, New LogUp a décroché un gros contrat auprès de la CGP (Conseil Gestion Pharmacie), le groupement de 14 cabinets d’experts-comptables couvrant toute la France. Leader de la gestion des officines de pharmacie en France avec 3 400 pharmaciens accompagnés, celui-ci cherchait une solution pour proposer aux pharmaciens un suivi de leur rentabilité mensuelle ainsi que des statistiques d’activité.

Encore fallait-il s’assurer du dimensionnement de la plateforme et de la capacité du logiciel à répondre aux pics d’activités du secteur. « Chaque pharmacien peut se connecter au système, ainsi que les équipes des 14 cabinets pour mettre à leur disposition leurs données comptables chaque mois. Cela représente des pics de charge sur 2 jours pendant lesquels potentiellement 300 à 350 comptables vont saisir les données. ».

Ancien directeur associé d’Inkame, un éditeur travaillant entre autre pour Total, Lionel Yavorsky attachait une grande importance à l’aspect performances et aux capacités de scaling. « Nous avons monté avec DigDash un benchmark. Car si nous avons aujourd’hui 1 600 pharmacies, ce nombre pourrait potentiellement monter à 6 000 par la suite. DigDash implémente le load balancing et le multiprocessing et la répartition de charge, ce qui nous a permis de calibrer la machine qui allait recevoir les 6 000 utilisateurs. Le test de montée en charge a été mené en étroite collaboration avec l’équipe technique de DigDash, et ce benchmark nous a donné entière satisfaction. »

Si les clients de New LogUp sont généralement hébergés sur des serveurs mutualisés, un serveur a été dédié à CGP. Le contrat de service, sur 5 ans, précise diverses SLA (Service-Level Agreement) dont l’éditeur doit rendre compte chaque mois dans un rapport d’activité.

Classiquement, parmi les métriques sur lesquelles s’est engagé New LogUp figurent la disponibilité de la plateforme et ses temps de réponse. Un serveur miroir du serveur de production a été déployé chez Ionos, pour assurer la relève en cas de défaillance du serveur principal hébergé chez OVH, avec un temps de basculement de l’ordre de quelques minutes.

Une plateforme qui s’adapte à d’autres problématiques métier

Le développement de l’offre SaaS de New LogUp représente une dizaine d’années-hommes depuis la création de l’éditeur. Le cœur de l’offre décisionnelle, architecturé sur une approche de type métamodèle, n’a pas nécessité un redéveloppement complet pour être porté sur DigDash.

« L’avantage d’avoir commencé par le secteur du transport, c’est que nous avons rencontré énormément de cas de figure différents. »
Lionel YavorskyFondateur de New LogUp

« L’avantage d’avoir commencé par le secteur du transport, c’est que nous avons rencontré énormément de cas de figure différents », argumente Lionel Yavorsky. « Le secteur du transport se distingue par des sources de données extrêmement hétérogènes et une pléthore d’indicateurs métier. C’est ce qui nous a donné l’idée de créer une approche métamodèle, une approche qui nous permet aujourd’hui de supporter de nouveaux secteurs très facilement. »

DigDash a été intégré à la plateforme Saas créée par New LogUp principalement à base de PHP Symfony, JavaScript et un soupçon de Java pour les simulateurs comptables.

À l’occasion de l’intégration de DigDash, l’ingénieur a estimé que la facilité de prise en main de la solution décisionnelle était un vrai point fort. « Nous avons aujourd’hui acquis un bon niveau d’expertise sur la solution. Nous l’avons intégrée et avons développé nos applicatifs au-dessus. Le système s’est avéré ouvert et relativement simple à prendre en main. Surtout, nous entretenons des relations proches avec le support qui reste à taille humaine, ce qui est un avantage pour un acteur comme nous. »

Parmi les axes de développement de la plateforme figure l’ajout d’outils de contrôle et d’aide sur la saisie des données. Lionel Yavorsky songe à l’intelligence artificielle afin de suggérer des données au moment de la saisie, dans le domaine du prédictif, et pour établir des tendances à partir des données historiques de la société.

L’éditeur travaille sur des clés de répartition par activité plus précises, afin de permettre à un patron de PME d’avoir une idée claire de la rentabilité de chacune des activités de son entreprise. Enfin, un projet est mené sur le développement de simulateurs par métier, pour répondre très concrètement aux questions d’un chef d’entreprise, qui voudrait par exemple connaître l’impact de l’embauche de nouveaux collaborateurs sur son bilan, ou celui de l’achat de nouveaux tracteurs sur sa rentabilité.

Après avoir démarré sur le secteur du transport, New LogUp s’est donc fait une place sur le marché des pharmacies. Il compte aujourd’hui étendre son expertise à d’autres métiers. Dans le cadre de son partenariat avec CGP, des annonces vont être faites dans ce sens en juillet 2020 et en parallèle, l’entreprise s’est approchée de certains groupements professionnels, à l’image de l’Unep, groupement d’entreprises du paysage.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close