Dell et EMC finaliseront leur fusion le 7 septembre

Les autorités chinoises ayant finalement délivré leur feu vert, c'est le 7 septembre 2016 que la fusion à 67 Md$ entre Dell et EMC donnera naissance à Dell Technologies. L'annonce a été effectuée à VMworld.

Cet article traite de

Architectures virtualisées

Hier, Dell et EMC ont profité de la conférence VMworld, pour annoncer que la fusion à 67 Md $ entre les deux sociétés sera définitive le 7 septembre, date à laquelle les deux sociétés céderont la place au nouveau Dell Technologies. L’annonce fait suite au feu vert donné à la fusion par le Ministère du commerce chinois, qui était la dernière entité à ne pas s’être prononcée sur les éventuelles implications antitrust du mariage entre les deux sociétés américaines. 

Si les autorités chinoises ont traîné plus que prévu, le rachat se fera toutefois dans le délai prévu à l’origine par Dell, qui avait annoncé son intention de boucler l’opération entre la fin du mois de mai et le mois d’octobre 2016.

Le nouveau Dell Technologies devrait avoir près de quatre mois pour se mettre en ordre de marche, avant le début de la nouvelle année fiscale de Dell, en janvier 2017. À cette date, Dell a déjà annoncé son intention d’avoir achevé la fusion entre les canaux de ventes des deux sociétés.

A VMworld, Pat Gelsinger et Michael Dell font le point sur l'impact de la fusion 

À l’occasion d’une session de questions/réponses avec la presse, lors de VMworld US à Las Vegas, Pat Gelsinger le CEO de VMware a été rejoint sur scène par Michael Dell. Les deux responsables ont profité de l’occasion  pour discuter de l’impact que pourrait avoir le rachat d’EMC par Dell sur le spécialiste de la virtualisation et du cloud.

Pat Gelsinger, CEO de VMware

Pour Gelsinger, VMware devrait bénéficier de multiples opportunités de ventes croisées avec Dell et de l’implantation de la firme dans certains pays. Selon Gelsinger, la création du nouveau Dell Technologies pourrait ajouter jusqu’à 1 Md$ de revenus à VMware (qui réalise déjà près de 7 Md$ de CA). Une partie de ce milliard sera le produit d’initiatives de co-innovations entre les deux sociétés (on pense notamment au développement des offres convergées et hyperconvergées de Dell). Un autre exemple donné par Gelsinger est la possibilité d’accroître les ventes des outils de gestions de terminaux d’Airwatch auprès des acheteurs de postes de travail et de terminaux mobiles Dell.

Le CEO de VMware a toutefois tenu a indiquer que sa société restera une entité indépendante et continuera de s’allier à d’autres acteurs (comme elle l’a récemment fait avec IBM sur le cloud). À propos de ce dernier accord, Gelsinger a rappelé en plaisantant, qu’« IBM n’est pas particulièrement un grand partenaire pour Dell(…). Ils sont concurrents sur plusieurs marchés ». Pour autant, Michael Dell ne s’est pas opposé à l’alliance : « j’ai eu une discussion avec Michael et le conseil d’administration », explique Gelsinger et « Michael a conclu que cela profitait à VMware et que nous devrions le faire ».

Le nouveau Dell Technologies devrait employer près de 140 000 personnes dans le monde et réaliser un CA approchant les 80 Md$, ce qui devrait le placer devant des acteurs comme IBM, Huawei, Intel, LG, Cisco, HPE ou Oracle, mais loin derrière Apple, Samsung et Microsoft.

Article rédigé avec la contribution, depuis VMworld Las Vegas, de Caroline Donnelly, ComputerWeekly (ComputerWeekly est la publication soeur du MagIT au Royaume-Uni).

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close