4Max - stock.adobe.com

Les portables ARM sous Windows 10 préparent leur arrivée

Annoncés initialement pour la fin de l’année, ils ne devraient être disponibles que début 2018. Mais les premiers modèles viennent de se dévoiler.

Les premiers ordinateurs portables sous Windows 10 animés par une puce ARM viennent d’être dévoilés, à l’occasion du Snapdragon Technology Summit de Qualcomm. Les systèmes sur puce de ce dernier doivent en effet les motoriser.

Asus et HP ont ainsi levé le voile sur leurs appareils. Ils devraient afficher une autonomie record ainsi qu’un encombrement réduit et une construction marqué par l’absence de ventilateur de refroidissement. Pour son portable ARM, le NovaGo, à écran 13 pouces entièrement repliable, Asus revendique jusqu’à 22h de fonctionnement sans recharge de la batterie. Avec son Envy x2, plus petit, avec un écran de 12 pouces de diagonale, HP a fait le pari du 2-en-1 utilisable soit comme portable, soit comme tablette, grâce à son clavier détachable. Là, l’autonomie maximale est attendue autour de 20h.

Qualcomm a profité de l’événement pour présenter son système sur puce Snapdragon 845, prévu pour l’an prochain. Mais ces premiers portables doivent être animés par l’actuel Snapdragon 835, quand bien même ils ne seront commercialisés que début 2018. Initialement, leur lancement était annoncé pour le quatrième trimestre 2017.

Microsoft et Qualcomm avaient levé le voile sur leur collaboration il y a un an. Le premier promet que les fonctionnalités de Windows 10 seront bien là. Les applications x86 32 bits seront supportées, par émulation. Et tant pis, semble-t-il pour l’heure, pour les menaces à peine voilées formulées par Intel au mois de juin dernier.

Les portables ARM signés HP et Asus doivent être livrés avec Windows 10S, une déclinaison du système d’exploitation client de Microsoft dédiée au monde de l’enseignement. L’éditeur l’a présentée au printemps, aux côtés d’un portable taillé comme démonstrateur, le Surface Laptop.

Bien que limité, Windows 10S pourrait séduire certaines entreprises, et plus encore depuis que le client VDI de Citrix, Receiver, est distribué sur le magasin applicatif de Microsoft. Car il y a là de quoi aller au-delà des seules applications accessibles par ce biais ou via le navigateur Web. Et si cela ne suffit pas, les administrateurs peuvent toujours, moyennant finances, basculer sur Windows 10 Pro. 

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close