Samsung poursuit l’aventure Windows sur ARM

Le constructeur vient de présenter son Galaxy Book S, un ultra-portable animé par le Snapdragon 8cx de Qualcomm, un système sur puce présenté fin 2018 et conçu précisément pour ce type d’application.

Lenovo avait levé le voile sur son ordinateur portable Windows à base de système sur puce Snapdragon 8cx de Qualcomm fin mai, à l’occasion du Computex. Mais Samsung semble parti pour lui griller la politesse en termes de calendrier de mise sur le marché.

Le Coréen vient en effet de présenter le Galaxy Book S, un ultraportable Windows 10 à l’écran tactile de 13,3 pouces de diagonale avec une résolution de 1920x1080 pixels, animé par le système sur puce Snapdragon 8cx. Dévoilé en décembre dernier, celui-ci se veut conçu spécifiquement pour les ordinateurs portables Windows 10.

Qualcomm l’a ainsi doté d’un coprocesseur graphique Adreno 680, présenté comme « deux fois plus rapide que la génération précédente », ou encore « 60 % plus efficace que le GPU du Snapdragon 850 » annoncé plus tôt en 2018. Puis vient le CPU, le Kryo 495, gravé en 7 nm et qui s’appuie sur des cœurs Cortex-A76 présentés par ARM début juin 2018. L’ensemble ne manque toutefois pas de rappeler, au moins sur le papier, le Snapdragon 855 annoncé en parallèle et dédié aux tablettes ainsi qu’aux smartphones, malgré un coprocesseur graphique plus modeste pour celui-ci que pour le Snapdragon 8cx.

Pour son Galaxy Book S, Samsung avance des spécifications qui tirent pleinement profit du système sur puce de Qualcomm, avec modem LTE, interface Wi-Fi a/b/g/n/ac ou encore Bluetooth 5.0. Le constructeur épaule le système avec 8 Go de mémoire vive et 256 ou 512 Go de stockage interne, extensible par carte MicroDS – jusqu’à 1 To. L’ordinateur est doté de haut-parleurs stéréo signés AKG, supporte Dolby Atmos, et embarque un capteur d’empreintes digitales. Sa batterie affiche une capacité de 42 Wh et Samsung revendique jusqu’à 23 h de lecture vidéo continue.

Le Galaxy Book S est attendu outre-Atlantique dans le courant de l’automne. La date de sa commercialisation en Europe n’est pas précisée. Mais selon Qualcomm, il faudra compter, à terme, avec au moins quatre modèles d’ordinateurs portables concurrents animés par son Snapdragon 8cx et commercialisés sur le Vieux Continent.

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

- ANNONCES GOOGLE

Close