Equipements réseaux : la concurrence accrue accélère la baisse des prix

La bataille que se livrent Cisco et ses concurrents comme Brocade, HP, IBM ou Juniper se traduit par une accélération de la baisse des prix. Mais pour Infonetics Research, cette baisse des prix pourrait n'être que temporaire. La convergence informatique promu par les grands du secteur pourrait en effet finir par limiter les choix des clients et se traduire par des prix plus élevés.

Alors que la bataille fait rage entre grands constructeurs sur le marché des réseaux d'entreprises, les prix des équipements de commutation et de routage connaissent une forte baisse.

Dans sa dernière analyse trimestrielle, Infonetics Research révèle ainsi que les ventes de commutateurs Ethernet au 2e trimestre 2011 ont reculé de 3% en valeur sur un an pour s'établir à 4,4 Md$ et ce, malgrè une hausse de 11% des livraisons en nombre de ports. En clair le prix moyen par port a reculé de plus de 14% sur un an, alors même que le marché du 10Gigabit Ethernet commençait à décoller.

Les rumeurs de guerre des prix entre Cisco et HP semble de plus en plus se confirmer. UN rapport récent cite ainsi en exemple le fait que Cisco ait offert à l'Université de Purdue, aux Etats-Unis, une remis de 76% sur ses commutateurs Nexus 7000 dans le cadre d'un marché d'équipement pour un cluster de calcul haute performance. Cette guerre des prix s'ajoute à la baisse des prix naturelle lié à l'évolution des technologies.

Garder Cisco honnête sur les prix du matériel de réseau

Pendant des années, le manque de concurrence robuste sur le marché des réseaux, notamment dans le datacenter, a incité les administrateurs de réseaux à penser que Cisco était la seule solution viable, ce qui a permis à Cisco de fixer ses propres prix.

Comme l'explique Aaron Paxson, l'administrateur réseau d'un grand industriel américain, "Tout le monde achetait Cisco. On savait que c'était cher, mais tout le monde le faisait. Même si Cisco avait été prêt à faire une remise, personne ne le lui demandait spontanèment". Paxson gérait historiquement un réseau 100% Cisco, mais utilise aujourd'hui d'autres fournisseurs afin d'amener Ciso à proposer des tarifs plus compétitifs.

"Beaucoup de gens, moi y compris, ne veulent pas forcément s'éloigner de Cisco, Mais nous utilisons désormais des équipements HP et Juniper pour garder Cisco honnête" explique Paxson. "Nous indiquons que nous testons tel produit dans tel domaine et Cisco, sans sourciller, avance une remise."

Cette tactique a toutefois fini par amener Paxson à changer de fournisseur lorsqu'il s'est agi de mettre à jour certains commutateurs d'accès. Il regardait à l'origine les commutateurs Catalyst de Cisco 3750, mais s'est intéressé aux Juniper E42700. Lorsque son revendeur Cisco l'a appris, il a immédiatement baissé le prix demandé pour le 3750, Mais finalement Paxson a décidé d'acheter les commutateurs Juniper.

Tout le monde ne fait toutefois pas le même constat que Paxson. W. Kelly Reed, ingénieur réseau chez un armateur américain, a récemment évalué Cisco et HP pour une rénovation de son réseau de datacenter. Il a finalement choisi les Nexus de Cisco une fois que ce dernier a corrigé certains bugs dans son code. Reed indique qu'il n'a pas vu HP et Cisco essayer de rivaliser de manière significative sur les prix.

"Je n'ai pas vu de baisse significative des prix liée à la concurrence", explique Reed. Selon lui, "La ligne de Nexus est tout sauf bon marché, mais l'augmentation de capacité qu'elle permet se justifie finalement d'un point de vue prix par port". Reed note par exemple qu'un avantage historique d'HP, la garantie à vie sur l'ensemble de ses équipements ProCurve, n'a pas été étendue à beaucoup de produits 3Com. De ce fait, le support des équipements H3C est considérablement plus coûteux.

Est-ce que la guerre des prix est la nouvelle norme?

La concurrence est particulièrement rude en ce moment car, pour la première fois, Cisco fait face à un rival qui détient une part significative du marché. HP contrôle environ 10% du marché de la commutation Ethernet. Mais il est probable que la guerre des prix finira par s'éteindre et que les prix finiront par augmenter à nouveau.

«Les fournisseurs ne peuvent pas commencer à donner des produits gratuitement," sourit Matthias Machowinski, en charge des études réseau chez Infonetics. «Cisco est à l'origine de cette stratégie d'informatique convergente de bout en bout intégrant le stockage, les serveurs et le réseau et HP est aussi un acteur de cette bataille. Je ne veux pas rejeter cette approche de bout en bout, mais si un client se laisse séduire, il deviendra plus difficile pour lui de mixer des produits de constructeurs différents. Et le fait d'avoir moins de choix s'accompagne toujours d'une hausse des prix..."

Adapté d'un article en anglais de Shamus McGillicuddy, SearchNetworking.com, par Christophe Bardy, LeMagIT

A lire aussi sur LeMagIT : 

Dell va racheter Force 10 Networks

Infrastructure réseau : HP s’attaque frontalement à Cisco

Cisco débauche l’architecte du QFabric de Juniper

Brocade veut accompagner sa forte base installée française vers le Cloud

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close