Les disques SSD redéfinissent la notion de « tiering »

Le concept de Storage Tiering est aujourd'hui à la mode du fait de l'intégration, dans les baies modernes, de mécanismes de mouvement automatisés de données en fonction de l'usage ou des performances. Mais il avait jusqu'alors un sens différent de celui utilisé dans les documentations marketing des constructeurs.

La popularité des systèmes de stockage qui intègrent des capacités automatisées de mouvement de données (« Data Tiering » ou « Data Migration ») est l’une des conséquences directes de l’émergence des disques SSD à mémoire Flash. Mais cette popularité crée une certaine forme de confusion chez les utilisateurs qui ne savent plus vriament quel sens donner au concept de hiérarchisation du stockage ("Storage Tiering »). A l'occasion d'une conférence avec des administrateurs et des responsables informatiques, plusieurs questions sont venues illustrer cette confusion.

Le sens admis jusqu’alors pour le terme hiérarchisation de données était lié au concept de HSM (et d’ILM) et donc au déplacement de données entre des systèmes de caractéristiques différentes. Mettons qu’une entreprise dispose de différents systèmes de stockage avec des performances, des capacités, et – choses plus importante - des caractéristiques de coût différentes. Classons ces systèmes en classes (ou niveaux) : niveau 1, niveau 2, niveau 3, et parfois même un niveau 4. Ces classes peuvent aller d’un système Fibre Channel hautes performances), à une librairie de bande en passant par un système à base de disques SAS et un autre plus lent à base de disques SATA. Il faisait sens de déplacer les données vieillissantes et peu utilisées d’un système performant vers un autre système moins performant et surtout moins coûteux.

Lorsque certains constructeurs ont proposé des systèmes de stockage externes à base de mémoire vive (DRAM)  - comme le RAMSAN de Texas Memory Systems –, ces derniers se sont vu attribuer la classe 0, indiquant ainsi qu’ils étaient plus performants que tous les autres systèmes existants. Aujourd’hui encore, la plupart des administrateurs ont donc cette vision du « tiering » :

tier1jpeg

Le nouveau Tiering, celui qui s’opère à l’intérieur d’une baie n’est pas neuf – après tout un constructeur comme Compellent le propose depuis près de 5 ans. Mais, l’émergence des disques à base de mémoire Flash NAND a cristallisé l'attention sur ce type de hiérarchisation. Nous avons récemment vu différents types d'approches et de caractéristiques qui offrent une réelle différenciation entre les offres de produits. Ces systèmes embarquent en général un étage de disques SSD, un étage de disques à haute performance et un étage de disques plus capacitifs.

2tiergjpeg

Pour les administrateurs du stockage, les différences entre ce « tiering » interne et le « tiering » externe sont bien comprises, même si les constructeurs ne prennent pas la peine de faire la différence dans leurs documentations marketing.

C’est sans doute moins vrai chez les directeurs informatiques et CIO que nous rencontrons régulièrement. Il y a en fait un vrai manque de clarté dans la terminologie utilisée du fait de l'évolution qui s'est opérée entre « tiering » externe et « tiering » interne. Et tout le monde n’attache pas le même sens aux mêmes mots.  Il est donc important à mon sens de replacer les choses dans leur contexte et de bien rappeler de quel « tiering » on parle. Bien sûr, il est sans doute bien trop tard pour changer la terminologie et avec le temps « tiering » sera sans doute de plus en plus compris comme étant interne. En attendant, les sessions de formation proposées lors de conférences telles que SNW ou Storage Decisions ainsi que les classes offertes par des organismes comme l’Evaluator Group, peuvent aider à la prise de conscience de ce glissement sémantique opéré par les constructeurs.

Adapté d'un texte en anglais de Randy Kerns

(Randy Kerns est un analyste senior au sein du cabinet Evaluator Group)

A lire aussi sur LeMagIT :

• DataRam dope les performances des baies SAN avec son appliance de cache

• Dossier Stockage : les technologies clés pour 2011 (1ère partie)

• La hiérarchisation de données pourrait doper l'adoption des SSD en entreprise

• EMC World : EMC montre Fast 2 et prépare la convergence entre Clariion et Celerra

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close