Yahoo : Jerry Yang contraint à la démission

L'enterrement de première classe dont a été victime l'accord entre Yahoo et Google sur la publicité online aura eu raison de Jerry Yang.

L'enterrement de première classe dont a été victime l'accord entre Yahoo et Google sur la publicité online aura eu raison de Jerry Yang. Le Pdg et co-fondateur du portail a annoncé hier renoncer à diriger la société, un poste qu'il occupait depuis juin 2007. Il restera toutefois au conseil d'administration.

L'image du dirigeant restera ternie, chez les actionnaires du portail, par son ostracisme à l'égard de l'offre de rachat de Microsoft. En février, le premier éditeur mondial proposait 45 milliards de dollars pour racheter Yahoo, soit 33 par action. Aujourd'hui, le titre vaut trois fois moins.

Ses récentes tentatives pour se rabibocher avec Microsoft se sont soldées par un échec. Steve Ballmer a récemment repoussé les avances de Jerry Yang, qui estimait voici quelques jours, soit juste après l'échec de son deal avec Yahoo, que "la meilleure chose à faire pour Microsoft serait de racheter Yahoo".

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close