Sun drague la base installée de BEA

Les concentrations d'éditeurs font souvent des mécontents dans la base installée du racheté. Fort de ce constat, Sun part à l'abordage des clients de BEA, éditeur absorbé par l'insatiable Oracle, avec une offre dédiée.

Les concentrations d'éditeurs font souvent des mécontents dans la base installée du racheté. Fort de ce constat, Sun part à l'abordage des clients de BEA, éditeur absorbé par l'insatiable Oracle, avec une offre dédiée. Sun mise sur les remous créés par la récente hausse de tarifs chez Oracle - qui touche notamment les ex produits de BEA - et sur les incertitudes qu'aurait fait naître la roadmap dévoilée par Oracle début juillet. Et l'éditeur de proposer aux vingt premiers comptes Weblogic ou Fusion qui migreront vers l'offre SOA maison (Java CAPS, fruit pour partie du rachat de SeeBeyond) de fournir gratuitement un adaptateur Weblogic. Sun a mis sur pied une page Web pour enregistrer les demandes. L'offre Java CAPS, qui intègre le serveur d'application GlassFish, coûte 120 dollars par an et par employé.

Malgré ses efforts depuis des années, Sun reste un nain sur le marché des middleware, archi-dominé par le duo IBM - Oracle.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close