Lueur d’espoir : les dépenses IT mondiales devraient progresser de 6% en 2012

Dans un contexte mondial noirci par la crise, IDC ajoute une touche de couleur en anticipant une croissance de 6% des dépenses IT mondiales en 2012. Les terminaux mobiles, le stockage, les réseaux et même le logiciel ont été les leviers de cette progression.

Enfin une lueur d’optimisme sur le marché IT. En dépit d’un climat très morose sur les segments des PC et des serveurs, les dépenses mondiales en informatique devraient croitre de 6% en 2012 (à taux de change constants), rapporte le cabinet d’étude IDC. Offrant alors une parenthèse à un marché qui semble étourdi par la crise économique. Cette croissance, en léger ralentissement par rapport à 2011 (7%), sera soutenue par les segments du stockage, des réseaux d’entreprises, de la mobilité et - plus surprenant - du logiciel. De quoi compenser la faiblesse des PC et des serveurs et autres équipements télécoms pour opérateurs, note IDC, confiant.

Seul bémol, souligne le cabinet, la force du dollar sur les six premiers de l’année, qui devrait affecter les dépenses en dollars en 2012 - elles ne progresseront que de 4% sur la période. Un «ralentissement significatif» pour le marché US.

Au total, en y incluant les dépenses en télécoms, les dépenses IT mondiales devraient atteindre 3 600 milliards de dollars. En 2013, anticipe le cabinet, elles pourraient même maintenir ce rythme et progresser de nouveau de 6%. «Si l’économie mondiale parvient à éviter des scenarii à la baisse dans la seconde moitié de l’année, le cycle de renouvellement des PC en 2013 devrait contribuer à maintenir cette tendance», commente plus loin IDC.

«En dépit de l’incertitude économique, qui continue de freiner les investissements des entreprises dans certains segments technologiques, la demande continue en tablettes, smartphones, ainsi qu’en optimisation des capacités de stockage et des performances réseaux a dépassé nos prévisions au milieu de l’année», affirme IDC. Mais ce n’est pas tout. Car cette croissance des dépenses a également été soutenue par le logiciel, robuste y compris dans les régions les plus touchées par la crise, note IDC. Les entreprises considérant alors le logiciel comme un levier de réduction de coûts.

Et pour cause. En dépit d’un petit 1% de croissance en Europe (en monnaie locale), les dépenses «robustes» en logiciels en Europe du Nord, sont parvenues à assurer une courbe ascendante. IDC évoque également une demande soutenue des smartphones et des tablettes dans cette région. L’Europe de l’Ouest continue toutefois de souffrir.

La croissance des dépenses IT au Etats-Unis devrait quant à elle fléchir à 5,9%, contre 8,5% en 2011. Toutefois, l’arrivée de Windows 8 à la fin de l’année devrait redonner de l’élan au marché en 2013, anticipe IDC.

Les pays émergents de leur côté devraient connaître une croissance «relativement forte», souligne IDC. Des croissances de 14% sont ainsi attendues en Inde et au Brésil, de 11% en Russie et de 8% en Afrique du Sud. La Chine, affectée par la baisse des exportations vers l’Europe, devrait voir sa croissance ralentir à 14% contre 25% en 2011.

Egalement sur LeMagIT.fr : 

 Alcatel-Lucent allume son plan de ré-organisation 

 Marché des PC en baisse : Intel abaisse ses prévisions du 3e trimestre

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close