Dell rachète officiellement Quest Software pour 2,4 Md$

Après plusieurs semaines de négociations, Dell annonce officiellement le rachat de Quest Software pour 2,4 milliards de dollars. Une acquisition qui vient consolider la récente division logicielle du groupe et doter le Texan de solides bagages en matière de gestion des performances applicatives, des environnements Windows, de la protection des données et d’optimisation de bases de données.

Pour Quest, l’offre qu’on ne peut pas refuser est arrivée. Après plusieurs semaines d’un feuilleton à rebondissements entre Dell et le groupe de Vinny Smith, Dell a enfin la possibilité de racheter Quest Software. Montant de l’acquisition : 2,4 milliards de dollars. Le Texan débourse ainsi quelque 28 dollars par action pour s’offrir ce spécialiste historique de la gestion de base de données, devenu peu à peu un adepte de la diversité.

Cette officialisation du rachat vient ainsi mettre à terme à de longues négociations entre les deux partenaires (depuis 2004). En mai dernier, suite à la décision de Quest Software d’orchestrer son retour sous forme de société privé, avec le fonds Insight Venture, Dell avait profité de la période de «go-shop», courant sur 60 jours,  pour faire une première sur-offre. Mais les deux sociétés n’étaient pas parvenus à s’entendre, suite à la publication de mauvais résultats du Texan, notamment.  La semaine dernière, Reuters avait fait état d’une offre anonyme sur Quest à hauteur de 2,3 milliards de dollars. La société avait rapidement été identifiée comme étant Dell.

Ce rachat devrait ainsi permettre à Dell de compléter ses activités Software, initiées en février 2012 par le groupe et actuellement dirigées par John Swainson, l’ex patron de CA. Une activité qui devrait contribuer à bouleverser les lignes d’activités du Texan aux prises, tout comme HP, à un marché des PC sur le déclin. Quest Software vient ainsi muscler ce portefeuille logiciel, étayé de technologies récemment acquises. En 2012, Dell a en effet mené une stratégie agressive sur ce front, se payant coup sur coup, Wyse (virtualisation des applications et du poste de travail), Clerity (relocalisation d’applications mainframe) et enfin Make Technologies (également dans la modernisation d’application mainframe).


Le portefeuille de Quest Software (un catalogue de 200 produits) portant sur des outils de gestion et d’optimisation de bases de données, de gestion d’identité, de gestion de performances applicatives, de protection de données, de gestion des environnements virtuels ou la gestion des bureaux virtuels - «des composants critiques», souligne Dell», y trouvera naturellement sa place pour devenir «la fondation des activités logicielles critiques de Dell», comme l’indique lui-même Vinny Smith dans un communiqué.


Dell récupère ainsi la gamme Quest One Identity and  Access Management, composée des produits phare SonicWALL et Secureworks, Quest Foglight pour le contrôle des performances, les solutions d’administrations d’environnement Windows qui viendront compléter les actifs de Make et Clerity, indique Dell dans un communiqué. Dell complétera également ses effectifs de 1 300 développeurs Quest et de 1 500 experts commerciaux. De quoi former les bases d’une activité logicielle à 1,2 milliard de dollars, souligne encore le Texan.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close