Léo Apotheker rebondit chez Steria

L’ancien Pdg de HP trouve un refuge sur le sol français et siègera désormais au Conseil de surveillance de la SSII Steria, où il aura notamment à charge de définir la stratégie de la société. La SSII annonce également la nomination Laetitia Puyfaucher.

apothekerEt Léo Apotheker revint en France. L’ancien Pdg de HP et de SAP a finalement décidé de renouer avec l’Hexagone et entre au Conseil de surveillance de la SSII Steria. Annoncée officiellement vendredi 1 juin, la nomination de Léo Apotheker a été approuvée par vote lors d’une assemblée générale des actionnaires qui s’est tenue le 15 mai dernier. Léo Apotheker siègera aux côté de Laetitia Puyfaucher, actuelle présidente et co-fondatrice de WordAppeal (société de conseil éditorial), également nommée au Conseil de Surveillance du groupe.

Pour la SSII, ces nominations s’inscrivent dans une politique de «renforcement» du groupe. «Je me réjouis de pouvoir bénéficier de leurs expertises respectives. Dans un contexte de grande mutation de notre environnement, la contribution de Léo à la définition de notre stratégie et de Laetitia au développement de notre image seront en particulier de très grands atouts pour le Groupe», tient à souligner François Enaud qui s’est vu par ailleurs renouveler son mandat de gérant en charge de la direction du Groupe.

La définition - floue - de la stratégie, c’est notamment cette mission qui avait, rappelons-le, provoqué son départ, avec perte et fracas, de Leo Apotheker de HP quelque 11 mois après sa nomination à la tête du groupe n°1 de l’informatique, en septembre 2010. Le Pdg avait notamment été pointé du doigt pour l’absence de visibilité de sa politique de gouvernance quant à un projet de cession des activités PC de la marque, pour l’arrêt de webOS et pour le rachat d’Autonomy pour plus de 10 milliards de dollars. Il avait du quitter le groupe, remplacé alors par Meg Whitman, non sans avoir touché de confortables indemnités et quelques avantages.

Le Pdg est également connu pour avoir dirigé SAP en solo, après avoir été co-Pdg. Mais il s’était trouvé fragilisé suite à une hausse très polémique des tarifs de maintenance, qui n’était pas passée auprès des utilisateurs. Le Pdg avait dû faire machine arrière. Le Conseil d’administration de SAP avait alors refusé d’étendre son mandat. Ce qui avait débouché sur sa démission. Durant ses années SAP, Léo Apotheker a également contribué à la création de la filiale française - et belge - du groupe, qu’il a également dirigée.

Il mettra ainsi à bien cette proximité avec la France - francophile, il a également été décoré de la Légion d’honneur en 2007 -  au sein de Steria. Léo Apotheker siège également au Conseil de surveillance de Schneider Electric et au Conseil d’administration de PlaNet Finance.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close