SSII : Adecco installe Modis sur le marché français

Le groupe Adecco France fusionne ses activités de services IT, Ajilon IT Consulting et Datavance au sein d’une unique marque : Modis France. Un nouvelle marque dans le paysage français des SSII qui compte s’imposer sur le marché en jouant la carte de la complémentarité entre ses deux entités.

C’est dans un climat économique propice à l’attentisme que débarque la marque Modis sur le marché français des SSII. Le groupe Adecco, spécialiste de l’intérim, a officialisé la fusion de ses entités services IT, Ajilon IT Consulting et Datavance, au sein de cette nouvelle enseigne : Modis France. Objectif avancé : accentuer la portée nationale du groupe sur le segment des services informatiques en conjuguant les forces en présence.

Comme l’indique Hugues Pariot, le directeur général de Modis France, la nouvelle structure se positionne au 35e rang des SSII en France, avec un CA de 120 millions d’euros et un effectif (en combinant les deux entités) de 1 600 employés. Une place que le groupe occupe par ailleurs déjà depuis 2010, selon le classement des prestataires de services IT établi par le cabinet Pierre Audoin Consultants.  Modis se positionne ainsi entre Assystem et APX, qui ont réalisé respectivement 138 millions d’euros et 113 millions d’euros de CA en 2010.

Hugues Pariot justifie cette fusion (rationalisation stratégique) en agitant l’argument de la complémentarité d’Ajilon et de Datavance. Une complémentarité d’abord géographique : Datavance est essentiellement localisé sur Paris alors que Ajilon officie davantage en régions. «Nous souhaitons ainsi renforcer notre présence géographique», souligne le DG. Ajilon dispose également de deux centres de compétences, l’un à Lille et l’autre à Clermont-Ferrand (le premier dédié à l’assistance utilisateur de niveau 0, 1 et 2, et le second au développement de nouvelles technologies autour de Java). Logiquement, cette fusion est aussi motivée par une complémentarité métier et technique, commente Hugues Pariot, Datavance étant davantage focalisé sur le développement et les infrastructures, alors qu’Ajilon travaille sur le service desk, le support et le maintien en conditions opérationnelles.

Cette dynamique de l’intérim sur le segment de services IT avait également été observée chez Manpowergroup, un concurrent direct d’Adecco. Le groupe s’était positionné sur ce créneau en rachetant Proservia en juillet 2011- la 74e SSII française par sa taille en  2010 (selon PAC). «La composante IT est devenue très importante pour les entreprises et par conséquent le recrutement IT également», commente Hugues Pariot. D’autant plus que les prestations informatiques sont largement demandées par nos clients.» Toutefois, Adecco partait avec une longueur d’avance. Le groupe dispose en effet d’une marque à l’international depuis 3 ans - Modis donc - et la mise en place de cette marque en France vise à s’aligner, de façon cohérente, sur la stratégie mondiale. Histoire «d’entrer dans cette logique d’appartenance à une filiale IT existante», lance Hugues Pariot. Au niveau mondial, Modis génère un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, via un réseau de filiales installées dans 18 pays.

Le lancement de la nouvelle marque d'effectue toutefois dans un climat économique tendu. Et à l’image des grandes SSII françaises, comme Capgemini, Steria, Sopra, Modis se veut prudent pour 2012. «Nous sommes dans une situation d’observation du marché, comme l’ensemble des grands acteurs. Il existe certes un certain nombre d’inquiétudes qui se traduisent par une fragilité des commandes», reconnait Hugues Pariot. «Toutefois, nous avons déjà traversé ce genre de phase, et ce n’est pas la même inquiétude.»

Pour approfondir sur SSII

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close