Crise : Forrester prédit trois trimestres difficiles

Le cabinet d'études met à jour ses prévisions de croissance pour le marché IT. Ce sera (relativement) dur pendant au moins trois trimestres, explique Forrester. A moins que ce ne soit pire...

Trois trimestres difficiles. A l'unisson de son concurrent Gartner qui a dévoilé ses oracles la semaine dernière, le cabinet d'études Forrester prévoit un ralentissement des dépenses IT, tant en cette fin d'année 2008 qu'au début de 2009. Selon les analystes, ce tassement sera la conséquence de trois trimestres de recul du PIB dans l'économie mondiale. C'est en tout cas le scénario central - celui "d'une récession, pas d'une dépression" - sur lequel travaille Forrester, qui note toutefois une dégradation des conditions depuis sa dernière note sur le sujet, le 24 septembre. La semaine dernière, le cabinet avait déjà averti que la crise commençait à produire ses effets sur les SSII.

"Profit warning" de SAP : un signe avant-coureur

"Le plus gros changement (depuis la publication du 24 septembre, ndlr) réside dans l'extension de la crise à la zone Asie-Pacifique et au pays dits BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), que beaucoup voyaient comme un facteur de résistance pour l'économie globale et le marché des technologies", écrit le cabinet. Selon Forrester, le troisième trimestre des grands de l'industrie restera solide, excepté dans la vente de matériels. Les récents résultats d'Accenture, IBM ou SAP ont d'ailleurs montré cette résistance. Mais la situation va se dégrader rapidement, prévient Forrester, pour qui le récent "profit warning" de SAP doit servir d'avertissement. "C'est le signe avant-coureur de ventes maigrelettes au 4ème trimestre 2008 et au cours de la première moitié de 2009".

Victime de ce ralentissement cette fois, les services et le logiciel même si la vigueur du choc est "relative", souligne Forrester. Ces secteurs tomberont à une croissance de 3 à 5 %, niveau dont se contenteraient bien d'autres industries. Déjà touchés tout au long de 2008, les vendeurs de matériels devraient eux sortir la tête de l'eau plus vite : "les entreprises vont atteindre la limite au-delà de laquelle, elles ne peuvent plus différer leurs achats de serveurs, équipements de stockage et PC", écrit l'auteur de l'étude, Andrew Bartels.

Si Forrester avertit l'industrie IT qu'elle ne peut plus compter sur un dollar faible (ce qui favorisait les exportations depuis les Etats-Unis), le cabinet met également en garde les fournisseurs contre ce qui a longtemps été vu comme un relai de croissance par les éditeurs et vendeurs de matériels : les PME. Elles seront touchées de plein fouet. "Les multinationales européennes et américaines restent le meilleur marché, exception faite des banques et des industriels de l'automobile", écrit Forrester.

Un scénario noir en réserve

In fine, Forrester prévoit, aux Etats-Unis, une croissance des dépenses IT (tous secteurs confondus) de 5,4 % en 2008 et de 6,1 % en 2009. Le ralentissement au dernier trimestre 2008 et sur le premier semestre 2009 ne sera donc pas conséquence de récession pour l'IT, loin s'en faut, selon la cabinet. Gartner ou, en France, le Syntec Informatique (lire l'interview de son président Jean Mounet) travaillent d'ailleurs sur des scénarios similaires. Tout en se conservant très certainement une hypothèse plus pessimiste.

Ce que fait aussi Forrester qui explique qu'étant donné la situation actuelle, l'alternative la plus probable "est une récession plus longue et plus profonde, qui perdure jusqu'en 2010. Dans ce scénario, la croissance du marché IT aux Etats-Unis tomberait à 2 ou 3 % de croissance annuelle, avec plusieurs trimestres de déclin des ventes." Cette aggravation se traduirait bien sûr également par une croissance mondiale du marché IT en berne, à 2 ou 3 %. Contre une projection de 7 à 8 % dans le scénario central actuel de Forrester. Une incertitude de 5 points qui pèse évidemment très lourd, et se traduit par des dizaines de milliers d'emplois en plus ou en moins dans l'IT.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close