Microsoft fait une rallonge de 100 millions à Novell

Coup de pouce du premier éditeur mondial à son partenaire du monde Linux. Prolongeant l'accord signé avec Novell en 2006, Microsoft achète pour 100 millions de dollars de bons de souscription aux offres de support Linux de son allié. Du tout bon pour la distribution Suse dans sa lutte pour regagner du terrain sur RedHat.

L'accord d'interopérabilité et de non-agression signé en novembre 2006 entre Microsoft et Novell se porte bien. Et les deux compères, dont le rapprochement avait fait couler tant d'encre, tiennent à le faire savoir, en annonçant une extension de leur alliance.

Après avoir acheté pour 240 millions de bons offrant à ses clients du support Linux assuré par Novell, Microsoft en reprend pour 100 millions supplémentaires.
Le communiqué de l'éditeur précise que, sur les 240 millions achetés initialement, 65 % ont été consommés par ses clients et cite les noms de Wal-Mart, HSBC Holdings, Renault, Southwest Airlines ou BMW.

Un accord payant selon IDC

La collaboration entre les deux fournisseurs vise à faciliter la gestion des environnements mixtes Windows-Linux dans les entreprises. Pour Novell, il s'agit d'un appui pour positionner Suse Linux Enterprise Server, sa distribution pour serveurs, face à son principal concurrent RedHat. En 2007, sur les serveurs, Suse est crédité par IDC d'une part de marché de 29 %, loin derrière les 62 % de RedHat (parmi les distributions payées). Mais l'ex distribution européenne a gagné près de trois points en un an, "en raison de son partenariat et de ses efforts d'interopérabilité avec Microsoft", selon le cabinet d'études.

Les récents résultats trimestriels de Novell ont d'ailleurs laissé entrevoir une amélioration de la santé économique de cet acteur qui a longtemps peiné à se relever de la chute de son OS réseau, Netware. L'éditeur a annoncé récemment un bénéfice de près de six millions de dollars sur un CA de 236 millions en légère augmentation. Une embellie due en partie à l'offre Linux de la société, qui, si elle ne pèse que 10 % des ventes, enregistre une croissance supérieure à 30 %.

Coup de pouce de Novell à OpenXML

En plus de l'achat de ces bons par le premier éditeur mondial, l'accord de cinq ans prévoit des travaux techniques communs sur des sujets comme la virtualisation, l'administration de systèmes, les annuaires d'entreprise ou les formats bureautiques. Sur tous ces points, il s'agit de rapprocher les technologies des deux éditeurs, pour faciliter la gestion des environnements hétérogènes (Open Source et propriétaires) dans les entreprises. Dans les suites bureautiques, Novell a par exemple développé une version de la suite OpenOffice supportant le format OpenXML de Microsoft. Un renfort intéressant pour l'éditeur de Redmond dans sa lutte pour imposer son format, qui s'apprête à devenir une norme ISO, face à l'ODF, format natif d'OpenOffice.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close