VoIP : Microsoft voit des Lync partout

Après HP, sur le terrain des équipements réseau, c’est au tour de Microsoft de s’attaquer ouvertement à Cisco, sur le terrain de la voix.

Après HP, sur le terrain des équipements réseau, c’est au tour de Microsoft de s’attaquer ouvertement à Cisco, sur le terrain de la voix. Pour pousser Lync, sa solution de communications unifiées, l’éditeur n’hésite ainsi pas à souligner à ses partenaires que «10 millions de lignes Cisco vont perdre tout support cette année.» Une opportunité, donc. Mais l’équipementier n’est pas le seul visé : plus généralement, «150 millions de lignes existantes sont concernées au cours des 3 prochaines années [...] entre 40 et 60 % des lignes d’entreprises ne sont pas équipées pour les communications électroniques temps réel.» Et pour mieux convaincre, Microsoft a testé l’intégration de Lync avec 26 autocommutateurs du marché.


Mais c’est surtout sur les fonctionnalités et l’ouverture à de multiples terminaux que mise Microsoft. Certes, rachat de Skype lui ouvre de nouvelles possibilités. Il simplifie notamment l’accès de professionnels en entreprises à des particuliers connectés via Skype. Mais Microsoft va plus loin avec la traduction en temps réel des échanges textuels grâce au service de traduction de son moteur de recherche Bing. Et il faut ajouter à cela le support de la vidéoconférence HD à 5 personnes avec les passerelles Polycom. Pour la fin de l’année, Microsoft prévoit en outre un client Lync pour les smartphones Windows Phone 7 - interfacé avec l’annuaire de l’entreprise. L'éditeur annonce aussi un client Xbox s’appuyant sur Kinect pour la vidéo - avec suivi automatique de l’utilisateur dans le champ de la caméra ; une démonstration qui a suscité un vif enthousiasme dans l’audience de la WPC.

Pour approfondir sur Téléphonie mobile

- ANNONCES GOOGLE

Close