Microsoft prend une nouvelle licence ARM... mais pour quoi faire ?

Microsoft vient de conclure un nouvel accord de licence avec ARM. L’éditeur exploite déjà une licence ARM pour Windows Phone, Windows Embedded NavReady, Microsoft Auto, Windows Automotive, Windows Embedded CE, le framework .Net Micro pour l’embarqué, ainsi que Zune et Microsoft Unified Communications Phone Edition.

Microsoft vient de conclure un nouvel accord de licence avec ARM. L’éditeur exploite déjà une licence ARM pour Windows Phone, Windows Embedded NavReady, Microsoft Auto, Windows Automotive, Windows Embedded CE, le framework .Net Micro pour l’embarqué, ainsi que Zune et Microsoft Unified Communications Phone Edition. 

Aucun détail n’ayant été communiqué sur le nouvel accord - sinon qu’il devrait permettre à Microsoft d’accéder directement au jeu d’instruction des puces ARM -, les spéculations vont bon train, d’une nouvelle Xbox à processeur ARM au support de ces architectures par Windows 7 ou 8, en passant par la production de processeurs maison... 

L’hypothèse du support d’ARM par Windows 7 ou 8 apparaît tout de même comme une hypothèse crédible. Les couloirs de la toute dernière édition de la conférence partenaires de Microsoft, la WPC, qui s’est tenue mi-juillet à Washington, bruissaient d’ailleurs de rumeurs en ce sens, comme une réponse aux critiques formulées à l’encontre de l’autonomie d’éventuelles tablettes Windows 7. 

En complément :

 Tablettes Windows 7 : face à l'iPad, Steve Ballmer annonce le match retour

- Adoubée par l’iPad, ARM se sent pousser des ailes

- La guerre des tablettes repoussée à 2011 ?


Pour approfondir sur ARM

- ANNONCES GOOGLE

Close