SNW 2011 : Arkeia ajoute la déduplication à la version 9 de son logiciel de backup

L'éditeur franco-américain a profité du salon stockage californien pour dévoiler Arkeia network Backup v9, la première mouture de sa solution de sauvegarde intégrant des fonctions de déduplication. Ces dernières s'appuient sur la technologie obtenue suite au rachat de Kadena en novembre 2009.

Arkeia Software, l'éditeur franco-américain de logiciel de sauvegarde, a profité du salon Storage Networking World (SNW) de Santa Clara pour dévoiler la version 9.0 d’Arkeia Network Backup. La principale innovation de cette mouture est l'intégration de la technologie de déduplication progressive issue du rachat de Kadena à la fin 2009. Cette technologie est censée s'adapter à la nature des données sauvegardées et offre, selon Arkeia, des performances en déduplication supérieures à celles des autres technologies du marché. Ainsi en environnement virtualisé avec VMware, la technologie dite "progressive dedupe" d'Arkeia permet selon la firme de réduire de 40% la taille des données sauvegardées par rapport à une technologie de déduplication à blocs variables.

Déduplication à la source et à la cible

Appliquée à la source, la technologie d'Arkeia permet aussi de réduire sensiblement les échanges sur le réseau pendant les opérations de sauvegarde (au prix toutefois d'une consommation CPU accrue, comme c'est aussi le cas pour les solutions concurrentes), un point particulièrement intéressant en environnement virtualisé. Arkeia souligne toutefois que l'algorithme de déduplication peut aussi s'appliquer à la destination (sur le « media server » Arkeia), mais on perd alors les bénéfices de la déduplication à la source en matière de bande passante réseau.

Rencontré par LeMagIT à Palo Alto, quelques jours avant la présentation officielle du produit, Bill Evans, le PDG d'Arkeia a admis que l'intégration des technologies de Kadena dans Arkeia avait pris un peu plus de temps que prévu, mais il souligne que ce retard a aussi permis une bien meilleure intégration des fonctions de déduplication dans le produit.

Un tarif qui reste très raisonnable

Tarifairement, la déduplication reste une option que l'éditeur facturera 2000 $ par "media server" pour une licence perpétuelle (et 800$ par an par "Media Server" pour une licence d'un an). Un tarif qui reste très raisonnable - comme en général les prix des solutions de l'éditeur - par rapport à celui des solutions de déduplication matérielles et qui permettra à nombre de PME de profiter des avantages de la déduplication sans se ruiner. Rappelons par exemple qu'une baie de sauvegarde Quantum DXi 4520, l'une des appliances de déduplication les moins chères du marché, est vendue 22 500$ avec 4 To de capacité et qu'il faut compter un prix bien plus élevé pour des solutions telles que celles de DataDomain ou IBM Protectier ...

A lire aussi sur LeMagIT

Dossier Stockage : les technologies clés pour 2011 (1ère partie)

Un business case pour la déduplication de données

Dossier Déduplication : faites faire une cure d’amaigrissement à vos données

HP TechForum : HP unifie ses technologies de déduplication et dévoile une solution de cluster EVA

Sauvegarde : Quantum renforce son offre de déduplication de données pour les PME

Arkeia s'attaque à la sauvegarde des environnements virtuels

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close