Outsourcing : quelques "megadeals" ne font pas le printemps

Le cabinet d'étude Gartner note la poussée des contrats massifs d'outsourcing en 2008. Le retour des "megadeals" hier tant décriés ? Non, selon le Gartner. Ce dernier estime que ce rebond ne remet pas en cause la tendance de fond privilégiant des externalisations sélectives.

2008 aura été l'année du rebond pour les contrats massifs et monolithiques d'outsourcing (on parle de megadeal). Selon les chiffres de Gartner, 12 contrats d'une valeur supérieure  au  milliard de dollars ont été signés l'année dernière. En 2007, Gartner n'en avait recensé que 10. Surtout, la somme de ces 12 contrats passés avec un prestataire unique a atteint 17,1 milliards, soit une solide croissance par rapport au total de 12 milliards en 2007.

Selon le cabinet d'étude, la valeur moyenne d'un contrat d'outsourcing (infogérance et/ou BPO) était de 42,2 millions d'euros en 2008, contre moins de 30 millions en 2007.

L'Europe dépasse l'Amérique du Nord

Pourtant pour le cabinet américain, il ne faudrait voir dans cette inflexion de tendance - les megadeals avaient surtout la côte dans les années 90 et au début des années 2000 - qu'un épiphénomène. "Nous continuons à voir à la fois la valeur totale et la durée moyenne des contrats diminuer", explique Dean Blackmore, analyste senior au Gartner. Et, histoire de relativiser, il rappelle qu'entre 2000 et 2006, il se signait pour environ 28 Md$ par an de contrats Megadeals, contre 17,1 Md$ en 2008. En France, quelques très grosses affaires - comme Aviva (contrat remporté par HP, 1 milliard de dollars sur 10 ans, transfert de 300 personnes) ou Alcatel-Lucent (lire notre article sur ce contrat) - ont remis l'infogérance globale et massive sous le feu des projecteurs.

Au-delà de la structure des contrats elle-même, le cabinet note la poussée de l'outsourcing en Europe. Pour la première fois en 2008, le volume d'affaires signé dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) a dépassé celui d'Amérique du Nord, en déclin depuis 2006. Gartner note également que, pour la première fois, l'un des deux plus gros contrats de 2008 - d'une valeur de 2,5 milliards de dollars - a été remporté par une SSII indienne, TCS.

2009 : Gartner pessimiste

Dans un communiqué, Allie Young, vice-president du Gartner, estime que la première moitié de 2009 sera marquée par un ralentissement du marché de l'outsourcing, "en raison des tensions sur les budgets IT au quatrième trimestre 2008, et du desserrement seulement très progressif desdits budgets au début 2009". Un phénomène qui pourrait s'étendre au troisième trimestre. Gartner signale notamment l'allongement des cycles de vente.

Dans une étude datant du début d'année, Compass Management Consulting, un des cabinets spécialisés dans le conseil aux grands donneurs d'ordre en matière d'outsourcing, estimait que l'asséchement du marché du crédit aurait des effets négatifs sur l'externalisation. En effet, les prestataires avaient coutume de proposer des réductions significatives aux grands donneurs d'ordre sur la première année (ou les premières années) de contrat. Cette sorte de crédit était ensuite compensée par une augmentation du coût annuel de la prestation. Aujourd'hui, les prestataires ne seraient plus prêts, ou incapables, de financer ce type d'avantage. "De moins en moins de fournisseurs entrent sur des contrats qui sont déficitaires la première année", expliquait alors Andy Gallagher, directeur du conseil chez Compass.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close