Migration vers Windows 7 : Gartner annonce une pénurie d'experts... et des surcoûts

Un Vista boudé, un XP bientôt à la retraite. Pour le cabinet d'études Gartner, cette conjonction de circonstances va obliger les entreprises à se tourner rapidement vers Windows 7 et déboucher sur un embouteillage en matière d'expertises spécialisées. Ce qui aura un impact sur les budgets IT des organisations.

Attention, dérive budgétaire en vue. Les besoins des entreprises en migration de leurs environnements de XP ou 2000 vers Windows 7 vont se traduire par une pénurie de personnel qualifié en 2011 et 2012, prévient le cabinet d'études Gartner. Donc par une envolée des tarifs de ces professionnels.

[Télécharger notre dossier Windows 7 en PDF - sur qualification]

Pour le Gartner, les organisations devront trouver des rallonges budgétaires ou réorienter les enveloppes allouées à d'autres projets pour terminer leur migration vers le dernier OS de Microsoft. Selon Steve Kleynhans, vice-président de la recherche chez Gartner, "en se basant sur un scénario de migration accéléré (du fait de la mise à la retraite de XP, NDLR), nous estimons que la part du budget IT dépensé dans la ligne postes de travail va augmenter de 20 à 60 % selon les cas". Pour le cabinet, ce poste budgétaire représente en moyenne 15 % d'un budget IT ; proportion qui devrait atteindre entre 18 et 24 % au cours des deux années qui viennent, bousculant l'équilibre des budgets IT.

Une aubaine pour les SSII

Le cabinet affirme que, habituellement, les organisations préfèrent migrer vers l'OS le plus moderne en suivant le rythme de remplacement des PC. "Avec la plupart des migrations ne commençant pas avant le quatrième trimestre 2010 et des cycles de remplacement du matériel s'étalant sur quatre ou cinq ans, la plupart des organisations ne seront pas capables de migrer vers Windows 7 via la méthode habituelle avant la fin du support de Windows XP", avertit Charles Smulders, vice-président de Gartner.

Conséquence : un embouteillage dans les services, du fait des nombreux projets de migration simultanés sur des parcs de machines en place. Gartner recommande d'ailleurs aux entreprises de solliciter les SSII assez vite sur ce sujet. Récemment, en France, plusieurs SSII se sont renforcées sur leurs expertises en technologies Microsoft. Orange Business Services vient ainsi de racheter la SSII Alsy (140 personnes). D'autres ont mis en place des offres dédiées à la migration (voir notre article sur celle d'Econocom par exemple). Au printemps, Thierry Lanier, directeur général des infrastructures de Logica, assurait que la SSII recevait "une sollicitation par jour de clients pour du conseil ou de la mise en œuvre de Windows 7".

[Télécharger notre dossier Windows 7 en PDF - sur qualification]

Le cabinet d'études recommande aux DSI d'étudier dès maintenant des alternatives à une migration massive : accélérer le rythme de remplacement des PC ou utiliser la voie de la virtualisation des postes de travail sur une partie du parc pour accélérer le déploiement. Mais cette dernière option requiert, elle aussi, des compétences spécialisées en technologies Microsoft... dont on aura bien besoin sur les projets de migration.

En complément :

- Windows 7 : tout est prêt pour la migration, ou presque

- 2,3 millions de licences Windows 7 dans les entreprises françaises : Microsoft pavoise

- Alléluia : Windows 7 fait repartir les investissements des entreprises 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close