Stockage : après une année 2009 difficile, HP est confiant pour 2010

Après une année difficile marquée par un fort recul des achats de baies de stockage des entreprises, recul toutefois moins marqué en France que dans le reste du monde, HP affiche sa confiance pour 2010. Selon Xavier Poisson, le directeur du stockage de la firme en France, HP va poursuivre ses efforts sur les grands comptes, tout en tentant de mettre à profit ses dernières acquisitions (LeftHand et Ibrix) pour renforcer ses positions sur les marchés clés des SAN iSCSI et des grands NAS en cluster.

L'année 2009 restera dans les mémoires des constructeurs de stockage comme l'une des plus difficile de la decennie. Comme l'explique Xavier Poisson Gouyou Beauchamps, le patron de l'activité stockage d'HP en France marché,  le marché français en valeur  a ainsi reculé de 11% au premier semestre 2009, tandis que les capacités consommées n'augmentaient que de 15 à 17%, soit trois fois moins qu'habituellement. "C'est un marché qui a souffert" affirme Xavier Poisson tout en expliquant que  les investissements des entreprises se sont déplacés vers le milieu et l'entrée de gamme.(..) Malgré la crise, les entreprises ont cherché à faire face à leurs besoins de capacité : on ne maitrise pas la création de données par les utilisateurs et les administrateurs stockage ont dû être créatifs." Certaines ont ainsi opté pour plus de baies de milieu ou d'entrée de gamme, tandis que d'autres tentaient d'optimiser leur existant en recourrant à la virtualisation.


HP limite la casse en France

HP Dans un marché en crise, Xavier Poisson se félicite de la bonne résistance d'HP France qui a réussit à maintenir ses ventes au niveau de 2008, une  vraie réussite au vue de la performance de l'activité stockage d'HP au niveau mondial, une activité qui a reculé de près de 21% sur les neuf premiers mois de l'année 2009.

vente stockage

"En France, nos efforts de positionnement face à IBM, EMC et HDS sur les grands comptes et la virtualisation ont payé" indique notamment le patron du stockage d'HP France tout en soulignant qu'HP est bien positionné pour tirer profit de la reprise avec ses nouvelles offres. "Nous avons effectué un gros travail sur Lefhand. Cela a pris du temps en France car l'offre était peu connue dans l'hexagone contrairement à l'angleterre et l'Allemagne où LeftHand était déjà implanté. Globalement, nous sommes sur une tendance de doublement de notre chiffre d'affaire LeftHand, tous les trimestres, ce qui fait de nous le seul vrai concurrent de Dell Equalogic sur iSCSI". C'est sans doute vrai sur le plan technologique ou la technologie de LeftHand est une concurrent naturelle de celle d'Equalogic. En revanche, HP doit encore etoffer sa gamme au delà du seul LeftHand P4000 pour pouvoir concurrencer Dell sur le créneau de l'entrée/milieu de gamme iSCSI. Et il ne devra pas sous-estimer les offres de NetApp et d'EMC en milieu/haut de gamme.


HP mise sur les NAS en clusters et accélère l'intégration d'IBrix

Mais l'activité sur laquelle Xavier Poisson semble le plus enthousiaste est celle du stockage de données non structurées avec l'arrivée d'une nouvelle génération de systèmes NAS en cluster, la gamme Extreme data Storage. Après avoir racheté Ibrix cet été, HP n'a pas trainé à jeter à la poubelle l'OS de Polyserve pour le remplacer par celui d'Ibrix : le nouvel OS motorise désormais 3 types d'appliances NAS en cluster dont l'ex9720, un système à base de composants standard (Lames Proliant G6, connectique Flex10 et JBOD HP) capable de stocker jusqu'à 1,2 To par cabinet ( et jusqu'à  16 Po de données dans un espace de nomage unique). L'offre Ibrix est aussi déclinée pour les applications sensibles aux performances (notamment le monde HPC) avec l'appliance x9320 et sous forme de passerelle NAS en cluster, le x9300, pour les baies SAN des gammes HP(MSA/EVA/XP), EMC (Clariion) et Dell Equalogic. "Ce support hétérogène est essentiel" explique Xavier Poisson, "on ne force pas nos clients à jeter leurs équipements de stockage existant".

La refonte de l'offre de stockage de HP s'inscrit dans le cadre plus général du message converged infrastructure.  "Il ya beaucoup de travail entre les divisions réseaux, serveurs et stockage pour apporter une offre commune au marché (Le BladeSystem Matrix est la première incarnation de cette stratégie, NDLR)" explique ainsi Xavier Poisson. Et le patron français d'estimer que cette stratégie pourrait payer en 2010 : S'il se veut prudent, face à des prévisions de recul de 5% des dépenses stockages pour l'ensemble de l'anée, Xavier Poisson estime que HP a de quoi tirer son épingle du jeu en France. Il note ainsi qu'octobre a été un "mois canon" et que la reprise des investissements des entreprises a aussi été marquée en novembre.  HP entend donc poursuivre son action de séduction des grands comptes tout en réinvestissant fortement sur le marché des grosses PME (le fameux mid-market).

Pour approfondir sur Sécurité réseau

- ANNONCES GOOGLE

Close