HP marie Autonomy à Vertica

HP a présenté les premiers développements issus du rachat très controversé d'Autonomy. A la clé, IDOL 10, une mise à jour de la plate-forme du Britannique qui se voit associée à Vertica ainsi qu'une série d'appliances.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour voir HP tirer profit des technologies d'Autonomy. Le groupe de Meg Whitman, tout à sa stratégie de se positionner avantageusement sur le terrain de la gestion des données (Data Management) et de la Business Intelligence, a dévoilé ce qu'il baptise sa "Next Generation Information Platform”. En fait une version revisitée de la plate-forme IDOL d'Autonomy qu'il vient combiner avec les outils de Vertica, une société rachetée par HP en février 2011 qui développe des outils pour le dataware house et l'analyse de données structurées.

La rachat d'Autonomy par HP marque la dernière acquisition de taille pour le groupe qui n'a pas hésité à débourser plus de 11 milliards de dollars pour l'empocher. Surtout, cette acquisition marque la dernière du groupe sous l'ère de Leo Apotheker et de sa volonté de faire évoluer le groupe un peu plus vers le logiciel. Ce rachat avait également été fortement contesté par les actionnaires HP qui estimaient trop excessif le montant de la transaction. En réaction à la frilosité des actionnaires d'Autonomy, HP avait du revoir en effet son offre à la hausse. HP se devait donc de montrer, rapidement, les fruits de ce rachat.

Résultats ? IDOL 10,  une plate-forme capable d'analyser et de traiter les différents types de données d'une entreprise, qu'elles soient structurées, semi-structurées ou non structurées. D'un côté, les technologies de traitement de données non structurées d'Autonomy, de l'autre celles de Vertica qui fournit des outils analytiques pour le monde monde de la donnée structurée. Comme l'indique Nicole Eagan, la directrice marketing de HP Autonomy à nos confrères de Computerworld, les deux workflow peuvent ainsi se retrouver ainsi fédérés au sein d'une interface unifiée.

Dans un communiqué, HP cite une étude selon laquelle les entreprises n'utiliseraient aujourd'hui que 15% de leurs données accessibles. 50 % des données d'une entreprise seraient également "déconnectées, insoupçonnées et inexploitées", souligne encore HP. C'est face à cette problématique que HP positionne son offre.

Ainsi, et comme pour marquer un peu plus les synergies entre HP et Autonomy, le groupe de Meg Whitman entend intégrer les couches logicielles  IDOL 10 du Britannique dans des appliances HP, qui adresseront les segments de l'archivage, le eDiscovery et recherche d'entreprise, affirme HP.

Une façon ainsi de se positionner en frontal à Oracle et IBM qui ont récemment présenté, eux-aussi, des appliances analytiques. Oracle a profité de sa conférence OpenWorld pour inaugurer Exalytics alors que Big Blue a dégainé Smart Analytics Systems, deux semaines après l'annonce d'Oracle

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close