Paiement mobile : Visa investit dans Square

Visa poursuit son avancée dans le paiement mobile et investit dans Square, une société créée par l'un des fondateurs de Twitter. Le groupe de paiement par carte bancaire espère bien accélérer les développements de services dans le paiement mobile et mise sur cette start-up pour se porter plus près du grand-public.

Avec ses juteuses perspectives économiques et stratégiques, et grâce à un Google qui ouvre la voie des usages, le paiement mobile poursuit sa quête. Cette semaine, Visa a confirmé son engouement pour ce segment et a annoncé investir dans Square. Cette start-up développe une solution matériel qui transforme, un fois branchée dans la prise casque, un smartphone en terminal de paiement. Un fonctionnement qui se veut volontairement simple, permettant ainsi de porter le principe du paiement mobile vers le grand public.
Visa n’en est pas à son coup d’essai en la matière. Le groupe, qui souhaite accélérer le développement de ses offres de paiement via terminaux mobiles, s’était associé à DeviceFidelity, autour d’un technologie de boitier capable de transformer l’iPhone en une carte de paiement sans contact NFC (Near Field Communications) - la technologie phare du paiement mobile.

Sans indiquer le montant investi, Visa explique que des offres communes Visa / Square devraient toutefois éclore. Square, c’est un peu la start-up du moment. Fondée par Jack Dorsey en 2009, le fondateur de Twitter, elle a déjà séduit des investisseurs clé, comme Khosla Ventures  qui y a investit 10 millions de dollars, puis le puissant Sequoia Capital, qui quant à lui, y a injecté plus de 27 millions de dollars. Avant son lancement, la start-up était déjà valorisée à quelque 40 millions de dollars, comme l’indiquaient nos confrères de TechCrunch à l’époque.

Le paiement mobile est un segment sur lequel les principaux organismes de paiement par carte bancaire doivent se positionner. Visa et MasterCard avancent leur pions pour ne pas accumuler de retard sur ce terrain. Le second, dont l’offre Paypass  est l’une des offres les plus représentées en France, avait en mai 2010, décidé d’ouvrir la porte de ses services en grand aux développeurs afin de favoriser l’émergence de services depuis ses technologies. Visa dispose quant à lui de son offre Paywave.

Selon la cabinet Frost & Sullivan, les paiements réalisés par NFC devraient atteindre les 111,9 milliards d’euros en 2015 dans le monde, et quelque 41,87 milliards d’euros en Europe. La croissance s’effectuera à un rythme moyen de 118 % par an entre 2010 et 2015.

Egalement sur LeMagIT :
Sans contact NFC : les modèles économiques commencent à émerger



Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close