Revue de presse : du PC au Mac / PC

Migrer du PC au Mac (oui, vous avez bien lu) (Computerworld) Année après année, Apple a perdu une bonne partie de sa clientèle professionnelle. Pourtant, aux Etats-Unis, certaines entreprises entament la migration vers Mac OS X. Notre confrère Infoworld consacre une série d’articles à ce phénomène, dont on peine encore à mesurer l’importance.

Migrer du PC au Mac (oui, vous avez bien lu) (Computerworld)

Année après année, Apple a perdu une bonne partie de sa clientèle professionnelle. Pourtant, aux Etats-Unis, certaines entreprises entament la migration vers Mac OS X. Notre confrère Infoworld consacre une série d’articles à ce phénomène, dont on peine encore à mesurer l’importance. Une chose est sûre : les arguments du DSI d’AWC, l’exemple retenu pour ce second volet de cette série de dix articles, font mouche. Notamment quand il aborde le coût total du projet et l’offre logicielle fournie en standard par Apple.

IBM entre dans la bataille du poste de travail « low cost » (News.com)

Avec notamment les eeePC, on sent poindre une tendance que portait déjà en germe une suite comme OpenOffice : celle des postes de travail à bas prix, fournissant à leurs utilisateurs le juste cocktail de fonctionnalités. Sans excès pondéral, donc au plus juste prix. Une tendance contre laquelle s’est toujours élevé Microsoft. Toujours bourré de sollicitudes lorsqu’il s’agit de faire une amabilité à son meilleur ennemi, IBM s’associe à deux acteurs autrichien et polonais pour proposer un PC bon marché, fonctionnant sous des logiciels Open Source. A la demande de DSI russes (dont le ministère de la Défense ou Aeroflot), selon News.com. Et certainement sous l’œil intéressé de leurs homologues européens. Sur le Standblog, Tristan Nitot rappelle lui l’initiative Linutop, entrevue sur Solution Linux, qui est « un peu à l'ordinateur de bureau ce que le eeePC est à l'ordinateur portable ».

Ballmer, palme de la langue de bois au CeBIT (Computerworld)

Le Pdg de Microsoft, Steve Ballmer, gagne la palme de la langue de bois, pourtant largement disputée, lors de la séance d’ouverture du CeBIT (voir notre article sur un autre compétiteur, Nicolas Sarkozy). Ballmer confirme la détermination de sa société à racheter Yahoo et affirme vouloir « entrer dans le détail » lors de son discours. Tout en se livrant à un pur exercice de redite. Du classique dans ces rachats géants, où la communication est vue comme une arme pour faire plier la partie adverse.

HP secoue ses Labs (MarketWatch)

Jeudi, HP en dira plus sur l’avenir de ses laboratoires de recherche, un des mythes de la Silicon Valley. Selon Market Watch, la firme devrait annoncer une réorganisation majeure de ses Labs et recentrer les travaux sur un petit nombre de sujets. La Silicon Valley espère que la cure d'austérité imposée par le cost cutter Mark Hurd ne laissera pas les Labs exsangues.

Silicon Valley : vive la crise ! (La Tribune)

La crise de 2007, due à aux subprimes de l’immobilier en délire, n’a rien à voir avec celle de l’éclatement de la bulle Internet. D’abord parce que le ralentissement actuel n’a pas été précédé par un surinvestissement dans les technologies. D’où l’optimisme actuel dans la Valley, qui tranche avec la morosité ambiante partout ailleurs aux Etats-Unis. Mais si la crise dure, la hi-tech devrait être rattrapée par la sinistrose, prévient Dominique Piotet, président de l'Atelier BNP Paribas à San Francisco, dans une pertinente tribune libre.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close