Synergy 2013 : Citrix poursuit son offensive dans la mobilité

Citrix vient d’ouvrir sa grand messe annuelle, Synergy, par le lancement du premier volet de son projet Avalon, sorte de grande manoeuvre pour le poste de travail fortement orienté mobilité et marqué par la consumérisation.

Avalon, c’est le nom de l’ambitieux projet présenté pour la première fois par Citrix

en mai 2012. Fortement orienté Cloud et mobilité, ce projet met en fait l’accent sur la notion de service, dans le mode de consommation de l’IT, ainsi que dans le provisionnement des ressources, depuis le centre de calcul jusqu’au terminal. Une approche qui s’apparente à un exercice de synthèse des grandes tendances actuelles du monde de l’IT, depuis le Cloud jusqu’à la consumérisation en passant par la mobilité.  Citrix y investit fortement, tant avec ses ressources internes qu’en investissant dans de jeunes entreprises ou en rachetant d’autres, afin de construire une offre complète.

A l’automne dernier, l’éditeur avait profité de l’édition européenne de sa grand messe annuelle, Synergy, pour présenter une pré-version de test du premier volet de ce projet, Excalibur. Un volet centré sur le terminal. Le second, plus orienté infrastructure, et baptisé Merlin, devrait être au coeur des prochaines éditions de Synergy.

Bring your own... everything !

Photo-22_05_13-16.41.29-3D’ici là, il y a l’édition américaine de l’événement, qui se déroule actuellement à Anaheim, en Californie. Et c’est donc elle que Citrix a choisi pour lancer Excalibur. Le nom de code n’est plus là : il s'agit désormais de XenDesktop 7. En introduction, Mark Templeton, Pdg de l’éditeur, explique que «la mobilité domine les questionnements des DSI», sous l’effet notamment de la consumérisation, mais aussi sous l'effet d’autres pressions comme celles portant sur la continuité de l’activité ou les phénomènes générationnels. Pour certains, selon lui, l’approche c’est «DOS», comme... «Don’t Own Stuff», ne rien posséder, pour être «plus flexible, plus agile, et réduire les coûts ». Pour d’autres, c’est «MAC», explique-t-il avec une pointe d’ironie non dissimulée, pour «Move, Add, and Change», autrement dit : s’adapter, changer et supporter de nouveaux terminaux aussi vite que possible, au rythme des évolutions de l’état d’esprit des utilisateurs ou de la technologie. Et pour cela, selon lui, une seule réponse : «penser mobilité», y compris pour les utilisateurs sédentaires, «parce que vous ne pouvez pas prévoir les facteurs perturbants susceptibles de survenir ». La réponse de Citrix à cela est donc le poste de travail en mode service, avec XenDesktop 7. Un package unique à télécharger et à déployer en... «huit clics» et «20 minutes », assure-t-il. Une solution gérée à partir de deux consoles : «XenDesktop Studio pour concevoir et construire les services Cloud, et Director pour les superviser et les administrer» avec, notamment, l’aide du module HDX Insight pour suivre le trafic HDX - qui bénéficie au passage d’une mise à jour avec l’arrivée de la compression vidéo H.264. La technologie AppDNA est quant à elle là pour aider à la migration des applications existantes. L’ensemble fonctionne sous Windows Server 2012 et peut s’administrer depuis System Center 2012, et supporte l’intégration d’App-V 5. Au programme également,

XenMobile, bien sûr, à destination des terminaux mobiles, avec Worx.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close