Adoption du Cloud : les pays nordiques, 1er en Europe. La France loin derrière

Une étude Eurostat de décembre 2014 montre des entreprises françaises encore frileuses par rapport au cloud. En dessous de la moyenne en Europe et bien loin des pays nordiques et de l’Italie.

Il existe une perception commune : en matière d’adoption du Cloud, l’Europe reste derrière les Etats-Unis. Il semblerait toutefois que la tendance s’inverse désormais et que les pays nordiques tirent le marché.

Selon une étude Eurostat de décembre 2014, la Finlande est le pays où les services cloud ont connu la plus forte progression en Europe, devant les autres pays du nord de l’Europe, dans un mouchoir de poche. Selon l’étude Eurostat, réalisée auprès de 150 000 entreprises dans 28 pays, 51% des entreprises finlandaises utilisent des services Cloud, soit deux fois plus que la moyenne européenne, à 19%

« Nous considérons la Finlande comme l’un des premiers pays en matière d’adoption Cloud », lance Leena Mäntysaari, analyste chez Gartner.  Les pays nordiques dominent en effet l’étude. La Suède et le Danemark, respectivement 39% et 38%, affichent les 3e et 4e taux d’adoption les plus élevés. La surprise vient de l’Italie, un pays qui pourtant affiche peu de croissance IT fulugrante  dans les études, mais qui parvient ici à se glisser entre les pays nordiques avec un taux d’adoption de 40%.

Avec un taux de 28%, la Norvège est le pays d’Europe du nord qui enregistre le taux le plus bas, mais toujours au-delà de la moyenne du continent. La France quant à elle se positionne loin derrière, avec un taux d’adoption de 12% des services Cloud dans les entreprises.

France : le cloud rime avec messagerie email

Les chiffres Eurostat montrent des différences d’usages du Cloud parmi les entreprises en Europe. Les entreprises finlandaises les utilisent essentiellement pour l’email ou le stockage de fichiers, associés aux outils bureautiques, aux services financiers et comptables et l’hébergement de bases de données. En Suède, Danemark et Norvège, le stockage de fichiers est le stockage le plus populaire alors que l’email et l’hébergement de bases de données sont juste derrière.

En France, avec 62% des réponses des entreprises sondées, l’email forme le cas d’usage premier, juste devant le stockage de fichiers, à 61%. L’hébergement de bases de données est cité par 49% des entreprises hexagonales, puis la bureautique à 32%. Les applications financières ou comptables représentent 26% des usages des services Cloud et seulement 23% des applications de CRM. Les services Cloud utilisés pour accroître la capacité de calculs comptent pour seulement 14% des usages en France.

D’une façon générale, les risques liés à une sécurité jugée souvent perfectibles constituent un facteur limitant pour les entreprises en Europe déjà utilisatrices de services Cloud, que ce soit des PME ou des grands comptes (57% pour ces derniers, contre 38% pour les PME). Celles qui n’utilisent pas le Cloud revendiquent une connaissance insuffisante comme facteur bloquant (à  42%).

 

 

 

Pour approfondir sur Stockage en Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close